Abonnez-vous pour 1€

Philippe Henry s’engage à faire toute la lumière sur la gestion des inondations: «La clarté doit être faite quant au déroulé précis des événements»

Philippe Henry s’engage à faire toute la lumière sur la gestion des inondations: «La clarté doit être faite quant au déroulé précis des événements»
News/Belga

Voici le communiqué du ministre :

La catastrophe qui a ravagé la semaine dernière de nombreuses communes de Wallonie laissera des traces profondes dans notre Région. Les pertes de vies humaines et les milliers de familles plongées dans le désarroi constituent un dégât irréparable.

En tant que ministre de la Mobilité et des Infrastructures, Philippe Henry souhaite, bien entendu, que la clarté complète puisse être faite quant au déroulé précis des événements et des actions menées.

« Depuis une semaine, je me rends sur place et entends les interpellations. La question peut être posée : les bonnes décisions ont-elles été prises et avions-nous toutes les informations nécessaires pour les prendre ? Les sinistrés, les familles des victimes, et les autorités locales ont le droit d’obtenir des réponses à ces questions légitimes », déclare le Ministre Philippe Henry.

C’est pourquoi le ministre a décidé :

- De demander au SPW de publier, dans les 24 heures, toutes les informations relatives aux données EFAS (système d’alerte européen de risques de crues).

- De commander, à très brève échéance, une analyse indépendante sur la gestion des voies hydrauliques.

Les démarches administratives sont en cours pour mandater un bureau d’études dans les prochains jours et disposer de conclusions dès la fin de l’été.

Cette analyse devra déterminer :

- Au cœur de la crise, de quelle(s) information(s) disposait-on et de quelles informations les autorités à tous les niveaux auraient dû disposer ? Ces informations ont-elles circulé suffisamment vite et vers les bonnes personnes ? Sur cette base, comment les décisions ont-elles été prises ?

- Plus précisément, comment sont établies les prévisions hydrologiques et comment doit-on adapter ces modèles prévisionnels, le cas échéant ?

- Comment s’organisent les procédures et principes de gestion des infrastructures en amont et en cours d’intempéries ? Et comment les améliorer ?

- Quels sont les problèmes auxquels nous risquons de devoir faire face à l’avenir ainsi que les recommandations pour l’amélioration et l’adaptation de nos infrastructures et leur exploitation ?

Ce travail, mené de manière objective, est aussi nécessaire si l’on veut tirer des leçons pour l’avenir. « Je m’engage à ce que les analystes aient accès à tous les services de gestion hydrologique du SPW Mobilité et Infrastructures ainsi qu’à toutes les informations et documents nécessaires pour mener à bien leur mission », précise le Ministre Philippe Henry.

Le même devoir de transparence vaudra, naturellement, vis-à-vis du Parlement.

Notre sélection vidéo