Abonnez-vous pour 1€

Inondations: la Ville de Limbourg, près de Verviers, va évacuer sa zone sinistrée suite aux orages annoncés ce samedi!

Une nouvelle évacuation est prévue ce week-end à Limbourg.
Une nouvelle évacuation est prévue ce week-end à Limbourg. - F.P.

Valérie Dejardin avait déjà annoncé la couleur ce vendredi matin. Suite aux fortes pluies et orages que l’on annonce ce week-end, la bourgmestre nous a expliqué avoir la volonté d’évacuer le reste des habitants qui se trouvent encore en zone sinistrée sur sa commune.

Elle attendait des précisions au niveau provincial pour y voir plus clair. Et ce vendredi après-midi, nous avons bien eu la confirmation de l’évacuation du reste de la population. Voici les rues concernées par l’évacuation : Rue de l’invasion, Nantistay, Rue Peutat, Vesdray, Route de Goé, Bêverie, Avenue Victor David, Rue Ernest Solvay, Rue de l’Électricité, Place Léon d’Andrimont, Rue de la Foulerie, Rue de la Fontaine, Rue Moulin en Rhuyff, Vicinal, Quartier du Vieux Moulin, Quai de la Vesdre, Pireux, Rue Emile Collette, Rue Wilson, Quai des religieuses, Rue Guillaume Maisier, Avenue Reine Astrid, Grands Prés, Cité Carlier, Haut Fourneau, Bellevaux et les autres habitations sinistrées en dehors des zones précitées.

Le premier échevin nous explique qu’il n’est pas question de prendre des risques inutiles.

Valérie Dejardin, la bourgmestre de Limbourg.
Valérie Dejardin, la bourgmestre de Limbourg.

« Nous allons avoir 24h pour évacuer les habitants qui se trouvent encore actuellement en zone sinistrée », explique Luc Delhez. « On annonce 70 litres par m² sur l’est de la Belgique à partir de ce samedi 16 heures. Comme c’est déjà Tchernobyl depuis 10 jours au centre de la commune, on ne veut prendre aucun risque. On va appliquer le principe de précaution et on ne veut plus voir personne dans la zone sinistrée ce week-end. »

Barrages remplis

Le premier échevin de Limbourg nous explique également avoir été sur les sites des barrages d’Eupen et de La Gileppe. Et les deux sont arrivés à saturation. « Nous sommes au point maximum », détaille Luc Delhez. « Quand on a expliqué cela au niveau de la cellule provinciale, on nous a simplement dit qu’on croisait les doigts. Je me demande vraiment s’ils savent ce qu’ils se passent là-bas chez nous… »

Pour rappel, la bourgmestre Valérie Dejardin avait déjà pris la décision d’évacuer 3.000 personnes mercredi dernier quand les eaux commençaient à monter au centre de Dolhain.

Et ailleurs ?

Une réunion a lieu à 16h30 avec les bourgmestres de la vallée de la Vesdre pour déterminer s’il faut ou pas évacuer dans les autres communes. « On a des situations différentes partout », avance Muriel Targnion la bourgmestre de Verviers. « À Ensival et Pepinster, quasiment tout le monde est déjà parti, donc on n’a presque personne à évacuer. Par contre en Pré-Javais pas du tout. Donc si on évacue, c’est 1.000 personnes que l’on doit reloger. C’est assez compliqué. On doit voir comment on va pouvoir faire ça si c’est nécessaire. »