Abonnez-vous pour 1€

Inondations meurtrières: seules quatre des 25 notifications EFAS reçues par le SPW concernaient la Wallonie

Inondations meurtrières: seules quatre des 25 notifications EFAS reçues par le SPW concernaient la Wallonie

Depuis 2014, le SPW MI est partenaire d’EFAS. Dans ce cadre, il fournit quotidiennement les données de six stations hydrologiques du réseau wallon, installées sur la Meuse à Chooz (située en France mais gérée par la Wallonie), à Amay et à Visé, sur l’Ourthe à Angleur, sur la Sambre à Salzinnes (Namur) et sur l’Escaut à Tournai.

Grâce à la collecte de données journalières issues de plusieurs pays, l’EFAS alerte ses membres d’un risque éventuel de crue pour l’exutoire d’un bassin en particulier et de grande taille (plus de 2.000 km²), ou une région précise.

« Ces notifications sont sommaires et apportent une aide limitée en matière de préparation au risque de crue. Elles doivent nécessairement être précisées au moyen de prévisions météorologiques et de modèles hydrologiques spécifiques. En Région wallonne, l’IRM (Institut royal météorologique) fournit les prévisions météorologiques au SPW MI qui en assure le traitement et l’analyse pour la gestion des alertes de crue des cours d’eau », a précisé cette administration dans un communiqué.

La presse a récemment fait état de 25 notifications EFAS reçues par le SPW MI en lien avec la dernière période de fortes précipitations.

« L’extraction des notifications reçues par le SPW MI fait état de 24 e-mails effectivement reçus. Neuf d’entre eux peuvent être considérés comme des doublons d’autres notifications préalablement reçues et, parmi les quinze notifications restantes, seules quatre concernent spécifiquement la Wallonie », a souligné le SPW MI.

Ces précisions font suite à une demande formulée par le ministre wallon des Travaux publics, Philippe Henry (Ecolo).

Le SPW MI assure poursuivre la collecte rigoureuse des informations en lien avec la gestion des voies hydrauliques lors des récentes inondations. « Ces données permettront d’avoir la meilleure compréhension possible des récents événements, notamment au travers de l’étude indépendante qui sera chargée de les analyser », explique le communiqué.

Notre sélection vidéo