Abonnez-vous pour 1€

Gare au «tourisme de catastrophe» depuis les inondations: le Gouverneur veut que ce «phénomène nauséabond» cesse et demande à la police de sévir

Le centre de Durbuy sous eau jeudi dernier.
Le centre de Durbuy sous eau jeudi dernier. - Nicolas Poës

Depuis plusieurs jours maintenant, les communes touchées par les terribles inondations qui ont frappé notre pays la semaine dernière tentent d’effacer les stigmates du cataclysme. Rues sales, débris, gravats un peu partout… Le travail de nettoyage est fastidieux et durera encore des semaines, voire des mois à certains endroits. Très vite, on a assisté un peu partout à un très bel élan de solidarité.

Malheureusement, en parallèle, on a assisté au développement d’un phénomène beaucoup plus nauséabond : celui du tourisme de catastrophe.

➜ Le comportement de certains empêche parfois le bon déroulement des opérations de nettoyage, comme à Durbuy.

➜ Le Gouverneur de la province de Luxembourg aimerait voir cesser. « Ce comportement est répréhensible. »

Notre sélection vidéo