Abonnez-vous pour 1€

Le Brabant flamand refuse le permis pour la centrale à gaz de Vilvorde

Illustration
Illustration - Belga

Les raisons derrière ce refus sont multiples. Le projet gazier ne passe pas le test environnemental, se heurte à une instruction d’utilisation d’une norme d’azote plus stricte, et entre en contradiction avec le plan de politique de qualité de l’air de la ville de Vilvorde qui vise à atteindre la neutralité climatique d’ici 2025 et à réduire radicalement les émissions de CO2.

La décision reste toutefois surprenante, car le site avait été racheté par la société Engie-Electrabel il y a un an de cela à peine et était considéré comme l’un des principaux candidats dans le projet de construction de centrales à gaz en Belgique, censées devoir absorber la sortie du nucléaire prévue d’ici 2025.

Le groupe énergétique a déclaré à De Tijd qu’il n’était pas au courant d’un tel refus.

Notre sélection vidéo