Abonnez-vous pour 1€

Nouvelles intempéries ce samedi: des dégâts avec des maisons évacuées, des routes et des caves inondées, «c’est la folie» dans la province de Namur

Vidéos
Nouvelles intempéries ce samedi: des dégâts avec des maisons évacuées, des routes et des caves inondées, «c’est la folie» dans la province de Namur

Namur

Inondations, murs écroulés, maisons évacuées… On a de nouveau assisté à de tristes scènes ce samedi soir dans la province de Namur. En quelques minutes, d’importantes quantités de précipitations se sont abattues sur la région. Et la zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Éghezée) a rapidement été prise de court. « C’est la folie », confiait d’ailleurs un pompier.

Les fortes pluies ont provoqué d’importants dégâts, à Dinant, route de Philippeville et dans le quartier de la gare, indique l’échevin Robert Closset.

« Il y a 50 cm d’eau et 5 voitures qui obstruent le passage à niveau », poursuit-il. D’autres voitures ont par ailleurs été emportées par les eaux. « Il y a 25 voitures qui ont été emportées et le tarmac de la Route de Philippeville se détache et vient percuter les rails de chemin de fer. » La ligne Athus-Meuse doit être touchée. « Cela fait 57 ans que j’habite Dinant comme riverain de la Meuse, je n’ai jamais vu ça », ajoute l’ancien bourgmestre de Dinant et actuel député provincial Richard Fournaux.

La chaussée de Dinant à Wépion, déjà largement noyée la semaine dernière, a encore été touchée. « Un mur de brique s’est effondré à cause de l’eau », révèle Pierre Bocca, le chef des pompiers de la zone NAGE.

La chaussée a été fermée à la circulation à hauteur du casino de Namur. La police a fait évacuer une dizaine d’habitations, demandant à la population de se faire héberger chez leur famille. La Ville de Namur a mis à disposition des logements d’urgence pour les personnes ne pouvant être relogées chez des proches.

On ne déplore heureusement pas de victimes. Mais la stabilité des bâtiments est engagée. Le bourgmestre Maxime Prévot s’est rendu sur place en urgence.

Les villages de Cognelée, Vedrin et Bomel, aussi ont été frappés par les fortes pluies. « Une quantité d’eau pareille, je n’ai jamais vu », confie le Commandant Bocca.

Les pompiers interviennent sur des dizaines d’endroits en simultané. Les interventions concernent surtout des routes inondées et quelques caves sous eaux.

Retrouvez toutes les informations complètes pour la région de Namur sur lameuse-namur.sudinfo.be.

La commune d’Anhée a également été touchée par les fortes pluies de ce samedi soir. Plusieurs villages sont victimes d’inondations, indique la 1ère échevine Anne-Faeles-Vam Rompu.

« Nous sommes submergés d’appels. Les villages de Sosoye, Bioul, Maredret, Annevoie ou encore Denée connaissent des problèmes d’inondations. Ce sont des pluies diluviennes qui se sont subitement abattues sur la région et la Vallée de la Molignée », poursuit-elle. « C’est la catastrophe », explique à son tour l’échevin Martin Chiaradia. « Le bas du village de Bioul est totalement inondé. On se retrouve avec un mètre d’eau dans le village et dans certaines maisons. »

Les ouvriers communaux ont été rappelés mais sont freinés par ces inondations. « Ils doivent préparer des sacs de sable en prévision des prochains jours mais à cause de l’eau, ils ne savent pas se rendre à l’atelier communal. La pluie a cessé de tomber, mais il faut attendre que les routes se dégagent », termine la première échevine.

Brabant Wallon

Les pompiers brabançons wallons ont été appelés à intervenir samedi soir à Baisy-Thy, dans l’entité de Genappe, ont-ils indiqué.

En raison des averses tombées sur la région en fin d’après-midi, les rues Godefroid de Bouillon et de Longchamps ont été inondées. Les équipes de secours s’y sont déployées samedi dès 17h30.

Les secouristes ont également eu à effectuer des pompages dans au moins une cave d’habitation.

En Flandre

À Anvers, le match entre le Beerschot et le Cercle Bruges a été interrompu puis reporté à cause de la pluie.

Accalmie avant de nouvelles averses

L’avertissement orange aux orages est resté en vigueur jusqu’à 23h00 ce samedi soir dans les provinces de Liège et Luxembourg en Wallonie et les provinces de Limbourg, Anvers et Flandre orientale en Flandre, indique l’IRM dans un communiqué publié samedi à 22h00. Ailleurs sur le territoire, y compris dans la province de Namur fortement touchée par les intempéries de la soirée, le code jaune était d’application. Le temps redeviendra plus sec au cours de la nuit, ajoute l’Institut Royal Météorologique.

Demain dimanche, de nouvelles averses orageuses se développeront sur la Belgique avec des cumuls de l’ordre de 10 à 20 litres au mètre carré en peu de temps. Un nouvel avertissement jaune est émis et sera en vigueur de 13h00 à 21h00.

«Il est important de noter que le risque d’averses orageuses se maintiendra encore en début de semaine prochaine (sûrement jusqu’à mercredi compris). Les précipitations seront une nouvelle fois actives principalement en journée. Sur toute la période, les accumulations seront donc à surveiller», ajoute l’IRM.

Le numéro 1722 actif

Le SPF Intérieur a activé vendredi soir le numéro d’intervention 1722 en raison d’un risque de tempête ou de fortes précipitations, après que l’Institut royal météorologique (IRM) a émis un avertissement.

Ce numéro a pour objectif de désengorger les centrales d’urgence 112 et de ne pas faire attendre les personnes dont la vie est potentiellement en danger. Il ne s’agit pas d’un numéro d’urgence, mais d’un numéro d’intervention en cas de besoin des pompiers.

L’activation du numéro 1722 est préventive lorsqu’une tempête ou de fortes pluies sont annoncées.

N’hésitez pas à nous envoyer vos photos et vidéos via notre bouton alertez-nous.

Notre sélection vidéo