Abonnez-vous pour 1€

Sapad, le refuge animalier de Florennes, a encore pris l’eau la nuit passée: «On s’est retrouvé devant un océan»

«Les cochons avaient de l’eau jusqu’au groin.»
«Les cochons avaient de l’eau jusqu’au groin.» - DR

« On y a encore passé la nuit ! » Ce samedi, la Sapad de Florennes, refuge animalier, a une nouvelles fois été victime des pluies torrentielles qui se sont abattues dans l’Entre-Sambre et Meuse. Noël Hestel, président fondateur de l’association désespère.

>> « On avait déjà ouvert les pompes, on a essayé tant bien que mal d’anticiper et de tenir le coup » : cette nuit, pourtant, l’homme s’y était préparé, il nous raconte tout.

L’Asbl peut en tout cas compter sur une communauté d’internautes présente et prête à aider. À l’heure d’écrire ces lignes, la publication concernant l’inondation compte déjà plus de 150 commentaires dont la majorité propose du soutien.

>> La Sapad avait déjà bien morflé lors des premières inondations la semaine dernière : « Les photos parlent d’elles-mêmes [...] On s’est retrouvé devant un océan ».

Notre sélection vidéo