Abonnez-vous pour 1€

Test de la «Razer Kiyo Pro»: la webcam qui ne craint pas l’obscurité

Test de la «Razer Kiyo Pro»: la webcam qui ne craint pas l’obscurité

Au premier regard la Kiyo Pro ressemble à un objectif d’appareil photo. Coque métallique, large diamètre du verre de protection de la lentille et poids rassurant, elle inspire confiance. À sa base un pas de vis compatible avec les trépieds photo/vidéo sur lequel est fixé le support permettant de positionner la caméra au-dessus d’un écran ou sur une surface plane. Le tout est orientable et un second pas de vis, présent sous le support, complète les options de fixations. Autant dire que les possibilités de placements dans votre setup sont très nombreuses.

Niveau connectique, un câble USB vers USB-C d‘1,5m est fourni et permet de brancher la webcam sur votre PC. À noter que la compatibilité avec les ordinateurs Mac n’est pas assurée, à moins de bidouiller avec des applications payantes. On se contentera donc de l’utiliser sur PC avec l’application Razer Synapse. Cette dernière, qui permet de configurer tous les autres périphériques de la marque, propose de nombreux réglages pour contrôler la caméra. Contraste, balance des blancs, zoom numérique, mise au point manuelle ou automatique… La liste est longue.

Ces dernières années ont vu les besoins des visioconférences augmenter fortement. Dans le même temps, les communautés Youtube ou Twitch ont également fait croître les besoins en matériel de prise de vue de qualité. Souvent, les images issues des webcams sont médiocres voire mauvaises. A fortiori quand les conditions lumineuses sont compliquées.

Razer a concentré ses efforts sur ce point. Grâce à un bon capteur, la sensibilité de la Kiyo Pro est vraiment remarquable. Ajoutez à cela un mode HDR, qui va traiter numériquement l’image pour mieux gérer les contrastes entre zones peu éclairées et zones trop éclairées, et vous obtenez un rendu d’excellente qualité même dans une pièce sombre. La résolution de 1080p passe de 60 à 30 images/seconde quand le mode HDR est activé. Si le 4k n’est pas indispensable pour une webcam, on aurait aimé un framerate constant à 60 fps.

Niveau point faible, on a noté un autofocus pas toujours au top. On a également trouvé le micro intégré à la caméra assez moyen même si dans la plupart des cas, l’utilisateur se sert déjà d’un micro-casque ou d’un autre micro externe. Dommage également que les utilisateurs d’ordinateurs Apple ne puissent utiliser cette webcam.

En conclusion, pour un tarif d’un peu plus de 200 euros, la Kiyo Pro a une excellente qualité d’image, même avec peu d’éclairage. Elle permet un réel upgrade par rapport aux webcams classiques ou celles intégrées aux ordinateurs portables. De quoi briller lors de vos réunions à distance !