Abonnez-vous pour 1€

La phase fédérale de gestion de crise à la suite des intempéries prend fin

La phase fédérale de gestion de crise à la suite des intempéries prend fin
News

La ministre Verlinden avait décrété la phase fédérale de gestion de crise à la suite de ces intempéries. La coordination stratégique était depuis lors assurée par le Centre de crise national.

Selon Mme Verlinden, la situation a entre-temps évolué en grande partie vers une phase de rétablissement et de reconstruction. C’est pourquoi elle a décidé de mettre fin à cette phase, en concertation avec les autorités concernées en particulier avec le ministre-président wallon Elio Di Rupo, a-t-elle précisé.

Afin de répondre rapidement aux besoins sur le terrain, des réunions de coordination ont eu lieu plusieurs fois par jour pendant la phase fédérale sous la direction du Centre de crise national avec les gouverneurs et les différents services d’intervention: les pompiers, les services d’aide médicale, la police, la Protection civile et la Défense.

«Après douze jours de gestion fédérale de la crise, nous sommes entrés dans la phase suivante, celle du rétablissement et de la reconstruction», a-t-elle ajouté.

Les autorités régionales, les gouverneurs et les autorités locales prennent le relais pour la phase de déblayage et de reconstruction.

Toujours selon la ministre de l’Intérieur, là où cela s’avère nécessaire, l’autorité fédérale restera, pendant la durée requise, à disposition pour apporter son soutien. Les différentes autorités peuvent ainsi continuer à compter sur le soutien de la police fédérale, de la protection civile et des zones de secours.

Les gouverneurs peuvent également continuer à faire appel au hub logistique national. Ce hub - un accord de coopération entre la Protection civile, la Défense et les zones de secours, sous la direction du Centre de Crise national - tente d’offrir des réponses à des questions logistiques spécifiques.

Remerciant l’ensemble des partenaires qui suivent de près la situation jour et nuit depuis le 15 juillet, ainsi que les volontaires venus sur place de tout le pays, Annelies Verlinden a enfin encouragé «chacun à continuer à faire preuve de solidarité dans les mois à venir étant donné que le chemin à parcourir en vue d’une reconstruction complète sera long».

Peu après cette annonce de la ministre de l’Intérieur, le gouverneur de la province de Namur Denis Mathen a décidé de réactiver à nouveau la phase provinciale de gestion de crise. Cela afin de maintenir actives les structures de gestion de crise et étant donné les événements météorologiques du 24 juillet dans l’après-midi, qui ont particulièrement touché la province, et les informations disponibles à ce stade pour les jours à venir.

Le gouverneur a néanmoins sollicité auprès du Centre national de crise que des moyens fédéraux restent disponibles et activables en cas de besoin, ce qui a été confirmé. La phase provinciale namuroise sera maintenue normalement au moins jusqu’à la fin de cette semaine et la situation sera évaluée à ce moment-là, conclut Denis Mathen.

Notre sélection vidéo