Abonnez-vous pour 1€

Ravagées par les inondations, une douzaine de maisons vont devoir être détruites en région liégeoise

Les ruines du Vieux Moulin et le bâtiment voisin, à Chênée, ont aujourd’hui disparu.
Les ruines du Vieux Moulin et le bâtiment voisin, à Chênée, ont aujourd’hui disparu. - Laura Hollange

Au lendemain des inondations qui ont ravagé la région liégeoise à partir du 15 juillet, on pouvait craindre que de nombreux bâtiments, principalement à Trooz, Chaudfontaine, Angleur et Chênée, ne doivent rapidement être démolis vu les dégâts subis.

Plus de dix jours plus tard, le bilan est toutefois moins lourd que prévu. Sur l’ensemble de la zone, on dénombre en effet actuellement une dizaine de logements qui ont déjà été ou risquent d’être déconstruits prochainement. Un bilan qui, cependant, ne tient pas compte des immeubles fortement endommagés mais qui pourront être réparés. Et ceux-là sont évidemment beaucoup plus nombreux, partout sur la zone.

➜ Liège, Chaudfontaine, Trooz... la situation près de chez vous.

Notre sélection vidéo