Abonnez-vous pour 1€

L’axe Liège-Verviers fermé : il faudra de 2 à 5 ans pour remplacer le pont de Prayon

Le message est clair: on ne passe plus sur le pont de Prayon, sur la RN 61, à Trooz
Le message est clair: on ne passe plus sur le pont de Prayon, sur la RN 61, à Trooz - Laura Hollange

Des rues partiellement ou totalement effondrées, des ponts qui ne tiennent plus à rien et d’autres, branlants, qui ont perdu des morceaux, la mobilité au sein de la commune de Trooz sur l’axe La Brouck-Prayon-Trooz-Fraipont-Nessonvaux est en déliquescence.

Évidemment, cette mobilité n’est qu’un détail par rapport à la détresse humaine vécue par les Trooziens mais dans le cadre de la reconstruction de la commune, qui prendra plusieurs années, elle est un élément clé. La route nationale 61 relie Liège à Verviers par la vallée et il s’agit d’un axe très fréquenté.

La Vesdre enjambée quatre fois

Prayon, Fraipont et Nessonvaux enjambent le lit de la Vesdre à quatre reprises, via autant de ponts installés sur la RN61, véritable colonne vertébrale de la commune. Deux autres ponts permettent également de relier les quartiers de La Brouck mais aussi de la Fenderie à cette colonne vertébrale.

Sur la RN61, le pont qui inquiète le plus est celui de Prayon qui est purement et simplement fermé à la circulation pour une durée indéterminée.

➜ Le bourgmestre de Trooz, Fabien Beltran, confirme  : « Les travaux pourraient durer de deux à cinq ans »

➜ « Le bon moment, c’est maintenant »

➜ Vers un pont provisoire  : dossier ICI.

Notre sélection vidéo