Abonnez-vous pour 1€

Une maman héroïque refuse une greffe de rein vitale pour que sa fille de 2 ans puisse en bénéficier à sa place: «Nous voulons le meilleur pour elle»

Photo prétexte
Photo prétexte - 123rf

Bec Vallée a appris qu'elle souffrait d'une maladie rénale à l'âge de 11 ans avant que sa propre mère ne lui sauve la vie en faisant don d'un de ses organes quelques années plus tard. Mais depuis qu’elle a rejeté l'organe, la jeune femme de 31 ans du Queensland, en Australie, doit subir une dialyse rénale trois jours par semaine pendant six heures, rapporte 9Now.

Alors que son mari Ryan prévoyait de lui faire don d'un de ses reins, les deux parents ont découvert que leur fille Ambrosia souffrait de la même maladie rénale que sa mère et aurait, elle aussi, besoin d’une greffe un jour. Après l’annonce, le couple a décidé que Ryan garderait son rein pour que leur fille puisse en bénéficier.

"Nous voulons tous les deux agir dans l’intérêt de notre enfant et voulons le meilleur pour elle, lui donner les meilleures opportunités possibles.", a déclaré le papa.

"J'ai déjà eu ma deuxième chance une fois, et je sais ce que cela signifie d'avoir un donneur vivant et de pouvoir faire l'expérience de ce cadeau de la vie de la part d'un parent », a ajouté la jeune maman, qui rejoindra désormais plus d'un millier d'autres Australiens sur une liste d'attente de donneurs d'organes dans l'espoir de recevoir un jour un appel lui annonçant qu'un étranger lui offre le plus beau cadeau possible.

Notre sélection vidéo