Abonnez-vous pour 1€

La Belgique en retard dans son objectif d’éliminer l’hépatite C d’ici 2030

Illustration
Illustration - Pixabay

Pour la coalition VHC, l’hépatite C se propage principalement dans des « groupes vulnérables », soit les migrants, les sans-papiers, les sans-abris ? 300 Belges succombent chaque année des suites du virus alors qu’au niveau mondial, le taux de moralité de la maladie reste en constante augmentation. Pour rappel, l’hépatite C, si elle est non-traitée, peut devenir chronique et provoquer des insuffisances du foie.

Face à ce constat, et à la veille de la Journée mondiale contre l’hépatite, les experts formulent mercredi des recommandations politiques à l’égard de la Belgique. « Les campagnes de sensibilisation aux comportements à risque sont nécessaires » explique la porte-parole de la coalition Mieke De Sutter. Pour le dépistage dans les milieux à risque, la coalition pense également à « des équipes de sensibilisation qui invitent systématiquement au dépistage et qui orientent les patients vers les soins appropriés ». Enfin, les experts demandent également la création de procédures complètes dans les prisons et les centres d’asile. Les critères de remboursement devraient également être revus et simplifiés afin de pouvoir traiter efficacement chaque patient.

La Coalition VHC explique fonctionner de manière totalement indépendante mais être soutenue par les laboratoires biophamraceutique AbbVie Belux et Gilead Sciences Belux.

Notre sélection vidéo