Abonnez-vous pour 1€

Terrible meurtre d’une maman, battue et poignardée par son compagnon: «Son meurtre a été mis en scène, c’est un acte de triomphe»

Terrible meurtre d’une maman, battue et poignardée par son compagnon: «Son meurtre a été mis en scène, c’est un acte de triomphe»
Twitter

Le corps violemment battu d’Imogen Bohajczuk, 29 ans, a été découvert sur son lit avec de multiples blessures au couteau lorsque la police a été appelée à son appartement à Oldham, dans le Grand Manchester, le 4 mars. Daniel Smith, 41 ans, l’avait tuée deux semaines plus tôt avant de dépenser sans compter avec sa carte bancaire, vidant son compte, avant d’être arrêté aux premières heures du 5 mars.

Sur la scène du crime, les agents ont découvert une sorte de mise en scène, puisque la jeune femme était placée auprès d’un parfum et d’une peluche, comme s’il s’agissait d’un spectacle. Le meurtrier avait, par ailleurs, écrit « C’était moi » avec du vernis sur sa cheville.

Selon le tribunal, Mme Bohajczuk avait déjà été victime de violences conjugales par le passé et avait prévenu son ex qu’elle était victime de coups de la part de Daniel Smith. Elle a ensuite arrêté de lui répondre, sans doute parce qu’elle avait déjà été tuée. Au moment de son arrestation, Smith avait dépensé tout l’argent sur la carte bancaire de sa compagne.

Condamnation à perpétuité

Lors de l’autopsie, un expert a conclu que la jeune femme était morte depuis un certain temps et que tout laissait croire qu’elle avait également été étranglée, en plus de la série de coups de couteau qui a été fatale à la victime.

Smith a plaidé coupable du meurtre, mais a assuré qu’il ne se souvenait pas d’avoir porté ce geste terrible et il a nié avoir mis en scène son meurtre. Le juge Patrick Field a désapprouvé cette affirmation, dans des propos repris par Metro UK : « Son meurtre a été mis en scène, c’est un acte de triomphe insensible et cruel. Il y avait de la cruauté ici parce que vous avez profané le corps de la femme que vous veniez de tuer afin de proclamer ce que vous veniez de faire. » Il a été emprisonné à perpétuité.