Abonnez-vous pour 1€

Inondations: une instruction ouverte à Liège pour 33 homicides involontaires, voici vers quoi l’enquête va se tourner

Pepinster, probablement l’une des communes les plus sinistrées par les inondations du 15 juillet 2021.
Pepinster, probablement l’une des communes les plus sinistrées par les inondations du 15 juillet 2021. - Belga

Depuis ce mercredi, le juge d’instruction liégeois, Jean-Marc Mottet, est à la tête de l’enquête demandée par le parquet de Liège sur les inondations qui, le 15 juillet dernier, ont ravagé la région liégeoise et plus particulièrement la vallée de la Vesdre.

Cette mise à l’instruction permet de disposer de moyens d’enquête supplémentaires par rapport à une information judiciaire au parquet. L’instruction permettra, notamment, de procéder à des perquisitions et a des saisies. Une étape indispensable dans ce genre de dossier. Les familles des victimes auront besoin, à un moment ou à un autre, de connaître la vérité sur ces inondations hors norme.

Rappelons qu’au stade actuel de l’enquête, tous les intervenants et les institutions qu’ils représentent bénéficient, évidemment, de la présomption d’innocence.

Hervé Jamar : « Une stèle en mémoire des victimes ? On y réfléchit »

Le communiqué officiel

Le parquet de Liège a communiqué officiellement à ce sujet.

« Le procureur du Roi a pris connaissance de différentes prises de positions publiques relatives à l’enchaînement des événements ayant précédé les inondations des 14, 15 et 16 juillet 2021.

Une mini-instruction a été menée afin d’être sûr que personne ne s’est débarrassé d’un corps.

Il a été décidé, en concertation avec le procureur général de Liège et le procureur du roi d’Eupen, de saisir un juge d’instruction à Liège en cause de toute personne à identifier, du chef d’homicides involontaires, par défaut de prévoyance ou de précaution. Cette décision n’est nullement l’expression d’une opinion quelconque quant à l’existence d’éventuelles responsabilités, mais résulte du désir de garantir la sérénité, l’objectivité et l’indépendance avec laquelle la recherche de la vérité pourra être menée, dans le respect de la mémoire des victimes et de leurs proches », souligne Damien Leboutte, procureur de division de Liège, par communiqué de presse, avant d’ajouter que le parquet ne fera aucun autre commentaire au sujet de cette décision.

La chaîne des responsabilités

Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’une série d’experts vont être mandatés et que de nombreuses auditions vont avoir lieu lors des prochaines semaines et des prochains mois.

Voici, selon nos informations obtenues à bonne source, vers quoi l’enquête va se tourner.