Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: près de 25.000 signalements d’effets indésirables depuis le début de la vaccination

Illustration
Illustration - Belga Image

Parmi ces signalements, 8.874 ont été notifiés à la base de données européenne de pharmacovigilance EudraVigilance. La grande majorité des cas concernaient de la fièvre, des douleurs musculaires, une sensation de malaise ou encore une réaction à l’endroit de la piqûre.

« Il s’agit là de réactions normales qui indiquent une activation du système immunitaire. Elles disparaissent généralement au bout de quelques jours », a indiqué l’AFMPS. L’apparition de ces effets secondaires est plus fréquente après l’administration de la deuxième dose dans le cas des vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna mRNA, et l’inverse avec le vaccin AstraZeneca.

Toutefois, 6.014 signalements ont été classifiés comme « graves » par l’AFMPS, en raison d’une incapacité de travail temporaire ou de l’impossibilité de quitter la maison.

Moins de 200 notifications concernent des décès (196). Mais après évaluation et prise en considération des troubles cliniques antérieurs à la vaccination, et de l’évolution naturelle de ces conditions préexistantes, seuls quatre décès sont considérés comme probablement liés au vaccin. Il s’agit d’un cas de syndrome d’hyperperméabilité capillaire (AstraZeneca), d’un cas de thrombocytopénie immunitaire (AstraZeneca), et de deux décès consécutifs à un syndrome associant une thrombose et une thrombocytopénie (AstraZeneca et Johnson &Johnson).

Pour pouvoir assurer un suivi optimal, l’AFMPS demande aux personnes se faisant vacciner de continuer à signaler les effets secondaires via le formulaire disponible en ligne sur le site web http://www.notifieruneffetindesirable.be

Notre sélection vidéo