Abonnez-vous pour 1€

Braquage d’une bijouterie Chaumet à Paris: comment Jean-Claude Van Damme a facilité le travail du malfrat… sans le savoir!

Vidéo
Braquage d’une bijouterie Chaumet à Paris: comment Jean-Claude Van Damme a facilité le travail du malfrat… sans le savoir!
AFP/Isopix

Le Belge se retrouvait dans la capitale française pour promouvoir le film mais, à cette heure-là, il s’est rendu dans un magasin de la rue François-1er, au numéro 54, pour y acheter des lunettes. Le magasin « Montaigne Optique » propose notamment des créations du designer John Dalia. Comme partout où notre star se rend, sa venue a suscité un intérêt certain des passants et des vendeurs du coin.

Juste à côté du magasin, au 56, il se fait qu’il y en a un autre, encore plus prestigieux. Celui de l’enseigne « Chaumet », une bijouterie qui ne vend pas du toc, bien au contraire. Pendant que le Bruxellois attirait toutes les attentions, un homme est entré chez Chaumet. Il y est arrivé sur une trottinette électrique verte. Portant un masque chirurgical, un costume gris clair, une chemise blanche et une cravate, ce quinquagénaire s’est fait passer pour un client. Il a demandé qu’on lui présente quelques bijoux, il a ensuite sorti un couteau et est parti de la joaillerie comme si de rien n’était. Sur sa trottinette ! Voilà comment à son insu, JCVD a facilité ce braquage qui n’a fait aucun blessé. Interrogée par nos confrères du journal « Le Parisien », la maire du 8e arrondissement, Jeanne d’Hauteserre, a évoqué un « braquage hallucinant, culotté, inédit et regrettable ». « Le plus important, c’est qu’il n’y a eu ni violence, ni blessé », disait-elle en se demandant comment l’auteur de ce méfait avait-il pu passer au travers du sas de sécurité avec une arme. « Il n’y a pas de détecteur de métaux ? Et l’alarme ? », interrogeait Madame la maire.

2 à 3 millions  d’euros !

Travaillant à quelques mètres de là, le responsable de la brasserie « La Belle Ferronnière » était bouche bée en apprenant la nouvelle. Ni lui ni ses garçons en terrasse n’ont rien vu, avouant être plus concentrés sur le fameux Jean-Claude !

AFP

La fin de l’histoire ? Elle est moins glorieuse pour l’auteur de vol audacieux. Le lendemain, ce Monténégrin âgé de 55 ans a été arrêté avec un complice à 373 kilomètres de là. Il se trouvait dans un bus arrêté sur l’aire d’autoroute de Longeville-lès-Saint-Avold, en Moselle ! Le chauffeur y faisait sa pause…

Le duo avait encore une grosse partie du butin sur lui. Le montant des bijoux dérobés était estimé entre 2 et 3… millions d’euros ! Ils ont été interpellés par la brigade de recherches et d’intervention de Metz.

Qui sait, cette aventure rocambolesque pourrait inspirer l’ancien champion de karaté pour réaliser un film dont il a le secret. Mais il reste quelques zones d’ombre. Celle par exemple, de savoir comment le voleur a pu être retrouvé aussi vite !

Notre sélection vidéo