Abonnez-vous pour 1€

Marie-France, une sinistrée durbuysienne, raconte son calvaire dans un journal de bord: «Devant l’eau qui nous envahit, il n’y a rien à faire»

L’eau monte et glace le sang des habitants d’Aisnes (Durbuy)
L’eau monte et glace le sang des habitants d’Aisnes (Durbuy) - Marie-France Lesage

« Mercredi 14 juillet : ce soir, nous avons invité Maurice, notre voisin, pour fêter ses 80 ans. À 18h, Je termine une réunion à Barvaux et Didier me téléphone : « Que fais-tu ? Maurice est là ! » À 18h45, il me rappelle : « Vite, vite, l’eau arrive à l’intérieur  ! » ». C’est par ces quelques mots que Marie-France entame son journal de bord des inondations.

Elle livre un témoignage poignant : « Devant l’eau qui nous envahit, il n’y a rien à faire »

Les bénévoles ont été d’une aide précieuse
Les bénévoles ont été d’une aide précieuse - Marie-France Lesage

Marie-France Lesage est une sexagénaire passionnée, par la photographie mais aussi par l’écriture. Alors, quand les intempéries ont commencé à ravager son habitation et que son environnement tout entier a commencé à s’effondrer, la Durbuysienne n’a eu d’autre réflexe que de sortir son appareil photo, et son carnet de notes.

➜ Deux semaines après les inondations, Marie-France reste fort marquée par ce qu’elle a vécu.

Notre sélection vidéo