Abonnez-vous pour 1€

Soldes d’été: les commerçants tirent un nouveau bilan médiocre

Mieux qu’en 2020 mais pas de quoi se réjouir...
Mieux qu’en 2020 mais pas de quoi se réjouir... - Photo News

Lors d’un coup de sonde, l’UCM a noté quelques récurrences. D’abord, le « shopping plaisir n’a pas repris, seuls sont revenus les clients réguliers. Les clients occasionnels sont rares, particulièrement à Bruxelles en raison de la baisse du tourisme ».

Ensuite, bien que la fréquentation soit en recul, le panier moyen est généralement bon. L’UCM constate également qu’en raison du télétravail et de la suppression de nombreux événements, les articles haut de gamme comme les costumes et robes de soirée se vendent très mal. « Les soldes perdent de leur impact vu les promotions permanentes et les ventes sur internet, mais les commerçants indépendants restent attachés à cet événement commercial ».

L’année dernière, les stocks à la fin des soldes étaient importants. C’est nettement moins le cas cette année, parce que les commerçants avaient adapté leurs commandes. Il reste néanmoins des articles qui seront écoulés dans un coin des bonnes affaires ou lors des braderies. Certains professionnels ont choisi de les donner à la Croix-Rouge, en solidarité avec les victimes des inondations.

L’union des classes moyenne précise qu’il ne s’agit pas là d’une enquête traditionnelle car il est difficile d’évaluer l’évolution du chiffre d’affaires dans ce contexte chahuté à la fois par la pandémie de coronavirus et par les récentes intempéries.

Notre sélection vidéo