Abonnez-vous pour 1€

Après Colruyt, Lidl se met aussi à l’Eco-score: «Nous voulons plus de transparence sur l’impact social, environnemental et sanitaire»

Après Colruyt, Lidl se met aussi à l’Eco-score: «Nous voulons plus de transparence sur l’impact social, environnemental et sanitaire»
Isopix

L’Eco-Score, qui, comme le Nutri-Score, a été développé en France, permet d’informer les clients en un coup d’œil sur l’impact écologique et la durabilité des produits alimentaires. Sur la base du cycle de vie des produits et de certains critères supplémentaires tels que la certification, l’origine ou l’emballage, le label attribue aux produits un code comportant une couleur et une lettre, allant du vert foncé A (faible impact) au rouge E (fort impact). Cela permet aux consommateurs de comparer rapidement les produits lorsqu’ils font leurs courses et les encourage à faire des achats plus durables. Nous en avons parlé récemment parce que Colruyt a déjà développé le concept, récemment encore sur les produits de sa propre marque.

Du durable

Le discounter annonce donc qu’à partir du 2 août, il appliquera le score à une centaine de produits alimentaires. Ceci concerne certains groupes de produits sous marque propre : produits laitiers, le thé ou le café. D’abord dans 171 magasins Lidl belges. Après une évaluation approfondie, Lidl envisagera de déployer ce score dans d’autres magasins également.

L’introduction de l’Eco-Score s’inscrit dans l’ambition affichée par Lidl de devenir le discounter le plus durable de Belgique. « D’ici 2025, nous voulons également offrir à nos clients plus de transparence sur l’impact social, environnemental et sanitaire de nos produits et leur permettre de faire les bons choix », explique la porte-parole Isabelle Colbrandt à nos confrères.

M.SP.

Notre sélection vidéo