Abonnez-vous pour 1€

Des menaces planent sur le futur de la salle de shoot de Liège toujours interdite aux yeux de la Loi, et pourtant ouverte depuis 3 ans!

Des menaces planent sur le futur de la salle de shoot de Liège toujours interdite aux yeux de la Loi, et pourtant ouverte depuis 3 ans!
Thomas Van Ass

Alors que plusieurs autres villes, comme Charleroi et Bruxelles, sont maintenant en passe d’ouvrir leur propre salle de consommation de drogues dures à moindre risque, Liège, pourtant pionnière en Belgique en la matière, pourrait perdre la sienne. Les résultats engrangés en trois ans en Cité ardente par cette structure, notamment en termes de réduction de la toxicomanie de rue, sont pourtant aujourd’hui enviés par nombre de villes confrontées à la même problématique.

Mais le problème n’est pas là, détaille Dominique Delhauteur, le coordinateur général de « Såf Ti » (sauve-toi en wallon), la SCMR liégeoise.

➜Il s’explique  : « Si nous n’obtenons pas de la Ville l’autorisation de pratiquer, il n’y aura pas d’autre choix que d’arrêter. »

Tous les détails ici.

Notre sélection vidéo