Abonnez-vous pour 1€

«J’aurais dû accepter d’avoir ce foutu vaccin»: les derniers mots de Michael, papa de cinq enfants, décédé à cause du coronavirus

«J’aurais dû accepter d’avoir ce foutu vaccin»: les derniers mots de Michael, papa de cinq enfants, décédé à cause du coronavirus

La variant Delta, plus contagieux, continue de jouer les troubles fêtes aux quatre coins du monde. Si la vaccination avance bien dans de nombreux pays, la part de population vaccinée n’est pas encore assez importante pour faire disparaître le virus.

Comme de nombreuses personnes, Michael Freedy, un Américain de 39 ans vivant à Las Vegas, a préféré attendre avant de se faire vacciner : « On voulait attendre un an pour voir les effets sur les autres, mais on n’avait jamais eu l’intention de ne pas se faire vacciner », a expliqué Jessica, sa fiancée, aux médias locaux.

Malheureusement, Michael a contracté le virus alors qu’il était en vacances à San Diego. Il a très vite eu des symptômes et a été invité à rester chez lui, en quarantaine. Mais son état s’est rapidement détérioré et Michael a finalement dû être hospitalisé. Quelques jours après son admission, il perdait finalement la vie.

Une collecte avait été lancée via le site GoFundMe afin de permettre à Jessica de ne pas avoir à se soucier de ses finances durant cette période compliquée. Sur la page de l’appel au don, on peut lire un des derniers messages envoyés par Michael peu avant sa mort : « J’aurais dû accepter d’avoir ce foutu vaccin ».

Michael laisse derrière lui une femme et cinq enfants, dont un bébé de 17 mois.

Notre sélection vidéo