La série animée sur le prince George dans la tourmente: Orlando Bloom prend sa défense

Vidéo
La série animée sur le prince George dans la tourmente: Orlando Bloom prend sa défense
HBO Max

La bande-annonce de « The Prince  » donne rapidement le ton, la série animée se moque allègrement de la famille royale britannique. Elle suit tout particulièrement les aventures du prince George, fils aîné de William et Kate, dépeint comme un enfant capricieux, autocentré, et légèrement grossier. Autour de lui, on retrouve un prince Charles infantilisé par sa mère, la reine Elizabeth II, et impatient de reprendre le trône, une Kate Middleton au regard vitreux, et un prince Harry complètement déconnecté de la vie réelle, alors qu’il vient de quitter le Palais, face à une Meghan Markle exaspérée par sa famille. « Par décret royal, nous vous ordonnons d’apprécier cette série. Mais rappelez-vous, s’il vous plaît, que les personnages et les événements décrits sont complètement fictifs. Genre, ce n’est pas VRAIMENT la famille royale. C’est genre, une parodie, un truc du genre. Alors, du calme. C’est un ordre » rappellent quand même les producteurs dans l’introduction du show. Un message pas vraiment entendu…

Les premières minutes de la série, on ne remarque rien de trop scandaleux, surtout pour un produit HBO, mais la mise en ridicule d’un enfant de 8 ans lui a valu un torrent de critiques. Dès sa mise en ligne, ce jeudi 29 juillet, de nombreuses voix se sont élevées, intimant le public de HBO Max de ne pas suivre la série. « Les enfants devraient être intouchables. Se moquer des enfants n’est pas justifié, et va à l’encontre de notre responsabilité collective. Nous n’avons pas besoin de la perspective déformée d’une caricature d’un enfant de 8 ans pour faire la satire de la famille royale » a indiqué Shola Mos-Shogbamimu. L’activiste n’a pourtant jamais hésité à critiquer la monarchie britannique, notamment suite aux accusations de racisme révélées lors de l’interview de Harry et Meghan, face à Oprah Winfrey, en mai dernier. « S’inspirer d’un enfant, qui n’a pas choisi d’être une personnalité publique est irresponsable, et pas drôle. », « Imaginez avoir 8 ans, et que des adultes se font de l’argent en faisant des blagues cruelles sur vous », « Nous aimerions vous rappeler que ce sont des enfants innocents qui ne méritent pas d’être caricaturés et ridiculisés. Comme tout autre enfant, ils ont le droit à l’intimité », « Je ne pense pas que le prince George mérite ça. Dans la vraie vie, il a l’air d’être un gentil garçon », a-t-on notamment pu lire sur Twitter ces derniers jours.

Certains critiques de « The Prince » sont allés plus loin, s’en prenant directement à ceux impliqués dans le projet, notamment les personnalités britanniques. « Cette décision hypocrite reviendra vous hanter. Harceler des enfants ? Vraiment ? Comment vous sentiriez-vous si c’était votre propre fille ? » a lancé un twittos à Sophie Turner (« Game of Thrones »), qui double la princesse Charlotte. « Vous vous plaignez au sujet de la vie privée de votre enfant, mais n’avez aucun problème à vous faire payer tout en vous moquant et en envahissant la vie privée de trois autres gamins, c’est hypocrite » a adressé un autre internaute à Orlando Bloom, qui incarne le prince Harry. Ce dernier affirme avoir eu du mal à appréhender le projet initialement, affirmant qu’il est « un garçon british qui est très fier » de ses racines. « Je comprends à quel point la famille royale est aimée par certains et détestée par d’autres (…). Je ne suis pas quelqu’un qui veut se moquer de qui que ce soit habituellement, mais c’était fait avec beaucoup d‘esprit, intelligemment, et affectueusement. » a confié l’acteur au Hollywood Reporter.

Notre sélection vidéo