«Nous remercions les athlètes français ayant obtenu la tête de Patrick Montel»: viré, l’ex-commentateur des JO réagit, «j’ai les larmes aux yeux»

«Nous remercions les athlètes français ayant obtenu la tête de Patrick Montel»: viré, l’ex-commentateur des JO réagit, «j’ai les larmes aux yeux»

En 2019, après 36 ans à commenter l’athlétisme sur France Télévisions, Patrick Montel a été écarté par la chaîne. À l’époque, le journaliste avait soutenu une athlète, Clémence Calvin, qui refusait de se soumettre à un contrôle antidopage. Patrick Montel avait alors affirmé que le dopage était très régulier dans le monde de l’athlétisme : « Tout le monde a intérêt à ce que l’athlète se dope. Quand je dis tout le monde, je me mets aussi dedans parce que c’est vrai que, quand il y a record du monde, c’est plus fort qu’une performance moyenne.  »

Un discours qui n’a pas plu, et qui a entraîné le départ du commentateur, quelques mois plus tard.

D’autres ont soutenu Patrick Montel. C’est le cas du chanteur Vincent Delerm, téléspectateur assidu des Jeux olympiques de Tokyo. Son plus grand regret ? Ne plus avoir les commentaires de Patrick Montel. Sur Instagram, il écrit : « Nous remercions encore vivement les quelques athlètes français ayant réclamé et obtenu la tête de Patrick Montel. Pendant des années, tout le monde a adoré suivre l’athlétisme en déplorant simplement le fait que le commentateur principal en faisait ‘un peu trop’. À présent, tout le monde sera donc ravi de constater à quel point nous nous ennuyons devant les retransmissions, et peut-être un jour il faudra se rendre à cette évidence : le plaisir de l’athlétisme c’était beaucoup à la voix de Patrick Montel. Qui en faisait trop. Ce qui est éventuellement mieux que pas assez. Et surtout que rien.  »

Un message qui n’est pas passé inaperçu. En effet, Patrick Montel a repartagé son texte, en le commentant : « Je découvre ce post sur Instagram signé Vincent Delerm et j’ai les larmes aux yeux. »


Les commentaires sont momentanément indisponibles sur certains articles. Nous nous efforçons d'y remédier le plus rapidement possible. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.