Les inondations ont engendré plus de 6.000 tonnes d’encombrants en province de Namur

Philippe Vanleeuw, devant les centaines de tonnes de déchets stockées à Malonne.
Philippe Vanleeuw, devant les centaines de tonnes de déchets stockées à Malonne. - C.H.

À côté des drames humains, les inondations de juillet ont engendré d’énormes quantités de déchets. Près de deux semaines après les dernières crues, on commence à y voir plus clair sur les stocks à gérer. En province de Namur, le BEP estime que cela représente plus de 6.000 tonnes de déchets supplémentaires à traiter.

▶▶ Une donnée à comparer au chiffre annuel habituel de production d’encombrants dans le Namurois, ce qui permet de se rendre compte de l’ampleur du désastre.

▶▶ Un tel afflux n’a pas été évident à gérer pour le BEP, qui commence à voir le bout du tunnel.

▶▶ Les communes sont elles aussi confrontées à des quantités impressionnantes en matière de déchets, exemple avec celle de Namur.

Notre sélection vidéo