Abonnez-vous pour 1€

Près de 50 produits retirés des rayons de nos magasins et rappelés: mais que se passe-t-il?

Près de 50 produits retirés des rayons de nos magasins et rappelés: mais que se passe-t-il?
Isopix

Ces actions de rappel et de retrait des rayons, après notification à l’Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire), sont dans la même lignée que les jours et les semaines précédents. Entre-temps, l’Afsca a créé sur son site une rubrique qui reprend jour après jour tous les nouveaux rappels de produits relatifs à l’oxyde d’éthylène.

Comme elle le rappelle sur son site internet, les contrôles de la présence d’oxyde d’éthylène dans les produits alimentaires ont été élargis à travers toute l’Europe, à la suite de la découverte de lots problématiques de graines de sésame importés d’Inde.

Voici la liste complète.

Si un consommateur remarque qu’il a chez lui un produit d’un lot concerné, l’Afsca recommande de ne pas le consommer, et de contacter le vendeur pour remboursement.

Pourquoi ces rappels   ?

La raison du rappel de ces produits, c’est donc la présence oxyde d’éthylène, qui est un gaz toxique et cancérigène qui a des propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques. Ce pesticide est utilisé pour « désinfecter » les cultures, mais aussi et le plus souvent, le matériel. Selon Foodwatch, pour prendre l’exemple du premier produit retiré de la vente, les graines de sésame contaminées par des salmonelles sont enduites d’oxyde d’éthylène pour les rendre à nouveau « propres ». Mais la concentration est alors bien trop élevée par rapport à la norme autorisée.

En Europe, ce produit dit « phytosanitaire » est interdit depuis 2011, mais d’autres pays, comme l’Inde, l’utilisent encore. Selon le HLN, les principaux maux causés par ces substances sont les cancers du foie et du rein.

Et pourquoi autant de produits sont concernés ?

L’Afsca l’explique simplement. C’est à cause, en grande partie, des graines de sésames qui sont utilisées en faible quantité dans de nombreux produits finis. La graine de sésame est l’élément déclencheur, mais suite à ce scandale, de nombreuses épices et graines en provenance de certains pays tel que l’Inde ont été contrôlées. Tous les produits retirés des magasins sont donc des produits qui contiennent des traces de ce gaz en trop grande concentration et représentent un risque pour la santé du consommateur.

Il est toutefois bon de noter que le risque aigu est relativement rare. Il s’agit plutôt d’une exposition chronique, comme le souligne le professeur Jan Tytgat, professeur de la KU Leuven.

Rappel de glaces, soupe, sauces…

La société Froneri, en accord avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) retire de la vente les glaces « Vanille Noug. » de la marque Extrême et les rappelle auprès des consommateurs. Pour les mêmes raisons, la société Froneri retire également de la vente certains produits de la gamme La Laitière (Caramel Beurre salé 510 grammes, Crème Brûlée 510 grammes et Vanille pécan 510 grammes).

Certains produits Daim, Milka et Toblerone vendus chez Leader Price sont concernés.

Idem pour les nouilles aux fruits de mer de la marque Nongshim, les sauces Tomato Ketchup, Curry Ketchup et sauce Martino de la marque La William.

La liste complète ICI.