Abonnez-vous pour 1€

Lisa, Bruxelloise d’une quarantaine d’années, placée en soins intensifs juste avant de recevoir sa 2e dose de vaccin: «En 2 jours, j’ai fini intubée»

Deux semaines sous assitance respiratoire.
Deux semaines sous assitance respiratoire. - A.L.

Lisa (nom d’emprunt) entre le 27 juillet aux urgences du site Etterbeek-Ixelles. 15 jours plus tard, le mardi 10 août, elle nous reçoit dans sa chambre d’hôpital. Cette dame dans la quarantaine est encore sous assistance respiratoire et tous ses visiteurs doivent revêtir l’attirail complet pour éviter la contamination : blouse, masque FFP2 doublé d’un masque en tissu, gants, charlotte, lunettes. L’esprit de Lisa est encore confus après les cinq jours passés dans un coma pharmacologique. Son corps ressent encore les effets des sédatifs et ses phrases sortent lentement. Se remémorer une date ou un élément précis est encore difficile mais la Bruxelloise s’efforce de revenir sur son expérience traumatisante.

➜ « C’est arrivé très vite » : Lisa nous explique comment elle s’est retrouvée en unité de soins intensifs.

➜ Elle avait reçu sa première dose de vaccin et elle faisait attention aux gestes barrières  : « Il ne me restait que deux jours pour être complètement vaccinée, mais le virus m’a attrapé avant. »

À son réveil, Lisa ne savait plus où elle se trouvait, ni comment elle était arrivée là. Aujourd’hui, elle est presque à nouveau indépendante. Son conseil pour éviter de finir dans la même situation est sans équivoque. « Courez tout de suite vous faire vacciner. Ne ratez pas l’occasion. C’est gratuit et c’est une bonne protection. Ne soyez pas égoïste envers les autres. En vous vaccinant, vous protégez les autres ! »

Son témoignage complet est à lire ICI.

Lisa a été internée à l’hôpital deux jours avant d’être complètement vaccinée, le 27 juillet.
Lisa a été internée à l’hôpital deux jours avant d’être complètement vaccinée, le 27 juillet. - A.L.

Notre sélection vidéo