Abonnez-vous pour 1€

Double féminicide à Gouvy: être remplacé par une femme l’a rendu fou, Franz Dubois possédait une arme depuis 2018

Nathalie Maillet et Ann Lawrence Durviaux, les deux victimes de Franz Dubois
Nathalie Maillet et Ann Lawrence Durviaux, les deux victimes de Franz Dubois - D.R.

Il est environ 23h30, samedi soir, lorsque Franz Dubois revient chez lui à Limerlé, dans la commune de Gouvy, après un dîner – bien arrosé, dit-on – donné en l’honneur de la 100e saison du circuit de Spa-Francorchamps, dont son épouse Nathalie Maillet, 51 ans, est la directrice. En rentrant chez lui, il découvre sa femme au lit avec une autre femme. A-t-il vu rouge ? Il est 23h45 quand des voisins entendent « un bruit métallique ». L’homme a tiré des coups de feu sur sa femme et la maîtresse de celle-ci. Puis a appelé la police, avant de retourner l’arme contre lui.

Très vite, c’est le branle-bas de combat à Limerlé et le ballet des voitures de police qui commence. Mais pour les enquêteurs, l’affaire est entendue. Dimanche, le parquet du Luxembourg indiquait d’ailleurs que « les premiers éléments d’enquête, l’examen externe des corps, les constatations médico-légales et celles des experts confirment l’hypothèse initiale, les faits s’inscrivant dans le cadre d’un drame familial ». Drame familial : voilà pour la version officielle. La plus simple, sans doute. Mais plusieurs zones d’ombre subsistent.

D’abord, comment expliquer la présence d’au moins une arme à feu dans le domicile de ce « couple sans histoire, ensemble depuis 17 ans » ? Franz Dubois n’était pas chasseur, cela nous a été confirmé. Mais il possédait bel et bien une arme. Vraisemblablement une arme de poing.

Nos informations sur cette arme

►Une proche de Nathalie soutient que le couple était séparé et en procédure de divorce

Un enquêteur de la PJF livre un éclairage intéressant sur les différentes hypothèses : nos infos.

► « Je donnerais ma vie pour la personne que j’aime » : une vidéo émouvante de Ann Lawrence Durviaux, la deuxième victime de Franz Dubois, refait surface.