Abonnez-vous pour 1€

Après des vacances arrosées, il a des démangeaisons et se sent exténué: «Ils m’ont dit que c’était dû à l’alcool», mais c’était bien plus grave!

Après des vacances arrosées, il a des démangeaisons et se sent exténué: «Ils m’ont dit que c’était dû à l’alcool», mais c’était bien plus grave!
Capture JustGiving

En juin 2019, Andrew Frost revient exténué de trois semaines de vacances en Thaïland avec ses amis. Il se sent épuisé et sa peau lui démange mais il met ça sur le compte de l’alcool et de la fête, rapporte le Mirror. « Nous buvions et faisions la fête à fond 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. On ne prenait pas de bain de soleil, on ne faisait pas de visites, il n’y avait que de l’alcool. C’était de bonnes vacances. »

Mais il s’inquiète légèrement quand il aperçoit une éruption cutanée sur son bras droit. « Quand nous étions dans l’avion de retour, j’ai dit aux gars que j’avais des démangeaisons sur tout le corps. Ils m’ont dit que je n’avais aucun problème et que c’était dû à l’alcool que j’avais bu et au soleil. » Mais une fois de retour chez lui, au Royaume-Uni, l’ancien militaire est tellement fatigué qu’il s’évanouit. Il part voir un docteur qui lui prescrit des antihistaminiques en pensant qu’il s’agissait effectivement d’une réaction due à l’alcool.

Deux jours plus tard, il s’évanouit de nouveau. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital de Burton-on-Trent où il a subi des analyses de sang et une radiographie. « Ils ont trouvé une ombre noire de 10 cm sur ma poitrine. » Les médecins ont semblé inquiets, et Andrew a commencé à paniquer. « Le consultant m’a demandé de passer une autre radiographie et après cela, on m’a emmené dans une pièce où l’on m’a dit que cela pouvait être un cancer du poumon ». Il s’est finalement avéré qu’Andrew n’avait pas de cancer du poumon, mais les nouvelles restaient mauvaises. Andrew avait un lymphome dans la poitrine et le cou.

Pendant trois mois, il a été soumis à une chimiothérapie épuisante. « J’ai trouvé la chimio plus facile que beaucoup de gens. Elle me rendait très fatigué, assez grincheux et très affamé, alors j’ai pris beaucoup de poids. Je n’étais pas malade mais j’ai perdu mes cheveux lors du dernier traitement. »

Le traitement d’Andrew a finalement été un succès et après cette malheureuse histoire, il a rencontré sa petite amie Indre. Aujourd’hui, Andrew, 27 ans, exhorte toute personne présentant des symptômes inhabituels ou étranges à ne pas prendre de risques et à se faire examiner. « Des amis m’ont dit qu’ils avaient des démangeaisons et qu’ils étaient fatigués et je leur ai dit de toujours se faire examiner. »

Notre sélection vidéo