L’horreur dans une famille de 14 enfants de Chimay: le père viole à plusieurs reprises une de ses filles… le fils fait de même!

Prétexte
Prétexte - 123RF

Ici, entre 2012 et 2020, on semble être dans une autre normalité, dans une famille « à part », où le papa demande des gratouilles à ses filles avant que cela ne dégénère en attouchements, défloration et fellation… Et l’un des fils, au moins, a suivi l’exemple du père, quand il ne demande pas à une sœur de 10 ans et un frère cadet, âgé de huit ans, de passer à l’acte entre eux, dans l’abri de jardin ! On est ici en vase clos, on ne reçoit personne, on défend sa famille… et on ne dit rien, surtout !

Pourtant, le voile se lèvera sur ce qui se passe chez eux. C’était en 2020 : une des enfants de la famille dira, à son « amoureux » (ils ont 10 ans) de l’école qu’elle a un « secret ». Le garçon parlera de ce secret à sa logopède, qui avertira l’école. Le « secret » de la gamine, c’est son père qui la tripote et son frère aîné qui l’oblige à faire des choses avec son petit frère !

Trois à la barre

Ils sont trois, à la barre des prévenus : Christophe, le père, poursuivi pour viols et attouchements, l’un de ses fils, Nicolas, poursuivi également pour viols mais aussi pour coups et blessures. La mère, enfin, est poursuivie pour non-assistance à personne en danger. Les faits qu’on leur reproche sont nombreux, écœurants et s’installent sur ce que l’on appelle une période infractionnelle allant de 2012 à 2020.

Nicolas est le premier appelé à la barre. Le jeune homme a 19 ans. Il souffre d’un léger retard mental et son parcours passe par l’enseignement spécialisé et l’internat. On lui reproche le viol de sa petite sœur. « Oui. J’avais 14, 15 ans », reconnaît-il.

Le récit glaçant de l’audience

Tous risquent gros