Abonnez-vous pour 1€

Comité de concertation: vaccin obligatoire pour les soignants… ou pas

La vacination obligatoire: pas pour tout de suite.
La vacination obligatoire: pas pour tout de suite. - Arnaud Le Vu

C’est un petit peu à qui répéterait le plus souvent le mot « vaccination » lors de la conférence de presse qui a ponctué le « Codeco » de ce vendredi. « Vaccinez-vous, faites-le pour votre pays », a lancé solennellement le Premier ministre, Alexander De Croo (Open VLD), alors que le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS) a répété « Faites-vous vacciner » à trois reprises, version sanitaire du « Jobs, jobs, jobs » de l’ex-Premier ministre, Charles Michel (MR).

Les débats sont encore montés d’un cran lors des discussions sur la vaccination obligatoire du personnel des soins de santé. Ici, c’est le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit) qui a fait le forcing. Que le débat arrive sur la table du « Codeco » n’était pas une surprise. Que l’obligation vaccinale soit soutenue et considérée comme logique par une bonne partie du secteur, organisations professionnelles en tête, c’est connu aussi.

Le « Codeco » a donc fait, vendredi, le constat que, malgré une progression notable, le taux de vaccination complète ou partielle des prestataires de soins est encore trop faible dans notre pays, avec de grandes disparités régionales, ce qui compromet le succès de la campagne de vaccination, compte tenu notamment de la plus forte contagiosité du variant delta et de la vulnérabilité des personnes généralement en contact avec les prestataires de soins.

« La décision d’imposer… »

Ni une, ni deux, le « Codeco » invite les ministres de la Santé publique à publier dans les plus brefs délais les chiffres relatifs au taux de vaccination des prestataires de soins pour chaque établissement de soins. Et, point crucial, « le Comité prend la décision de principe d’imposer la vaccination complète à l’ensemble des prestataires de soins, y compris les indépendants, tant dans le secteur ambulatoire que dans les établissements de soins. Les ministres de la Santé publique et de l’Emploi sont invités à consulter les organisations représentatives des employeurs et des travailleurs dans les secteurs public et privé des soins de santé sur l’opérationnalisation de cette obligation vaccinale et sur les conséquences d’un éventuel refus de s’y conformer et à prendre ensuite les initiatives législatives nécessaires ».

Après tout, constatent les autorités, une obligation vaccinale contre l’hépatite B existe déjà dans ces établissements.

Version moins incisive

« Détail » amusant, ce que vous venez de lire ci-dessus, c’est ce qui se trouvait dans le document initial, sur la table des participants au début du « Codeco ». Dans la version finale, remise officiellement à la presse, on lit : « Le Comité de concertation demande à explorer sous quelles modalités la vaccination obligatoire pourrait être implémentée pour tous les prestataires de soins, y compris les travailleurs indépendants, tant dans le secteur ambulatoire que dans les établissements de soins ».

Une version finale qui semble nettement moins incisive. Voilà qui ne doit pas faire plaisir au ministre de la Santé, mais qui trahit sans doute quelques tensions entre participants. Selon nos informations, entre la décision théorique d’obligation et la concrétisation, il reste bien de la marge.

Jan Jambon sceptique

Jan Jambon (N-VA) s’est montré sceptique, nous dit-on. « On a déjà du mal à trouver du personnel de santé et des infirmières, je ne suis pas certain que c’est avec l’obligation que l’on va surmonter la pénurie actuelle », souligne le ministre-président flamand. Scepticisme encore plus fort du côté de la Communauté germanophone, qui n’y est pas favorable du tout et entend faire traîner les choses. Car il est évident qu’avant d’avoir une obligation ferme et définitive, le monde politique devra se mettre d’accord et trouver les bons équilibres avec les représentants du personnel des soins de santé.

Bref, le personnel récalcitrant n’est pas encore vacciné…

Didier Swysen et Demetrio Scagliola

Notre sélection vidéo