Abonnez-vous pour 1€

Les discothèques appréhendent les conditions de la réouverture en province de Namur: «J’espère qu’on ne fermera pas après quelques jours...»

Michaël Laboulle, le patron de l’Infinity Hall, pense que l’ère des discothèque n’est pas terminée.
Michaël Laboulle, le patron de l’Infinity Hall, pense que l’ère des discothèque n’est pas terminée. - Infinity Hall.

Le public va enfin pouvoir à nouveau profiter des boîtes de nuit puisque leur réouverture est prévue le 1er octobre prochain. Pour les patrons des discothèques installées en province de Namur, c’est évidemment une excellente nouvelle après un an et demi de non-activité pour certains.

Louis Gendebien, un des deux patrons du Flagrant Délire & Cap 30, deux établissements situés à Suarlée, est enfin satisfait. « C’est une très bonne nouvelle. On attendait cela avec impatience. Mais bon, nous restons toutefois sur nos gardes », explique le patron. « On ne sait jamais que les élus fassent marche arrière. Car l’été dernier, on avait pu rouvrir sous forme de bar, mais au final, on avait dû refermer une semaine après, car le deuxième confinement avait été annoncé ».

► « J’espère qu’on ne fermera pas après quelques jours... » : plusieurs patrons de discothèques expriment leur inquiétude

Pour certains, le public pourrait être lassé du concept des boîtes de nuit  : « Les personnes ont pris l’habitude de faire la fête chez elles »

Notre sélection vidéo