Abonnez-vous pour 1€

«On a essayé de se donner toutes les opportunités possibles»: le directeur de course de la F1 se justifie après le GP de Belgique

Photonews
Photonews

Le départ du GP de Belgique de Formule 1 a été retardé de plus de trois heures en raison de la pluie tombée dimanche sur Spa-Francorchamps. Les monoplaces se sont finalement élancées à 18h17 pour une course qui a été arrêtée après deux tours, sous voiture de sécurité en raison de la pluie.

« Ça n’a pas été une journée difficile uniquement pour moi… ça l’a été pour tout le monde », a déclaré Michael Masi, directeur de course de la F1, à la RTBF. « C’était une journée décevante pour les supporters présents et tous les téléspectateurs. On a essayé de se donner toutes les opportunités possibles au vu du règlement de la FIA et ce pour offrir une course aux fans. Tout le monde ici voulait voir une course. Malheureusement, il n’a pas été possible de boucler la distance de celle-ci. Les conditions ont été très mauvaises avant le départ prévu à 15H. On a suspendu la procédure de départ en espérant pouvoir lâcher les voitures dès qu’une fenêtre serait possible. Tout ceci en tenant compte des avis des pilotes car ils ont pu voir les conditions de tout près. On avait des mises à jour régulières de la météo. La fenêtre imaginée a malheureusement rapidement été envahie par des nouvelles précipitations ».

Si le GP n’a duré que deux tours, il a toutefois livré un verdict. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a été déclaré vainqueur, devant les Britanniques George Russell (Williams) et Lewis Hamilton (Mercedes). Pour la sixième fois de l’histoire, seule la moitié des points a été attribuée.

« Le règlement est clair : si une course dure plus de deux tours, mais moins de 75 % de la distance, on divise les points par deux », avance Michael Masi. » Tous les teams sont à la base de ce règlement ».

Notre sélection vidéo