Abonnez-vous pour 1€

Sauf mauvaise surprise, la rentrée scolaire de septembre… sera la dernière!

Vidéo
Sauf mauvaise surprise, la rentrée scolaire de septembre… sera la dernière!

« L’ambition et l’objectif, c’est toujours bien ça », réagit la ministre de l’Éducation qui insiste sur le bien-être que cela va amener aux enfants et aux enseignants. « J’ai entendu que cela grinçait un peu des dents du côté de la CSC, mais je pense que c’est surtout lié au choix, par le Gouvernement, d’un scénario qui n’était pas leur scénario préférentiel : il y était question de la perte de cinq jours de cours, ce qui n’était pas un bon signal pour nous. »

Un problème, c’est que les Communautés flamande et germanophone ne sont visiblement pas enclines à emboîter le pas à la Communauté française. Embêtant, par exemple pour les familles qui ont des enfants dans des écoles relevant de différentes Communautés.

« Les vacances de Noël seront communes aux trois Communautés, la majorité des grandes vacances également. Je comprends le problème pour certaines familles mais faut-il enterrer la réforme pour autant ? Maintenant, s’il faut un peu déroger à la règle des « 7 + 2 » (avec laquelle il n’y aurait de toute façon pas assez de jours d’école) pour avoir parfois un « 6 +2 » ou un « 8 +2 », cela peut s’envisager si ça peut ainsi aider à résoudre des problèmes. On a toute l’année scolaire pour solutionner les problèmes… Un report d’un an ne nous aiderait en rien. »