Le défenseur portugais Ruben Semedo accusé de viol sur mineure

Photonews
Photonews

Le défenseur de l’Olympiakos Ruben Semedo a été arrêté dimanche par la police grecque après qu’une jeune fille de 17 ans l’a accusé de viol, a-t-on appris lundi de source judiciaire. L’adolescente a déclaré que Semedo l’avait attirée chez lui avant de la violer, en compagnie d’un ressortissant étranger de 40 ans, toujours recherché.

Le joueur aurait rencontré la jeune fille dans un bar de la ville balnéaire d’Oropos samedi, puis l’aurait conduite à son domicile de Glyfada, dans la banlieue sud d’Athènes, où elle a déclaré avoir été violée.

Selon l’avocat de Semedo, Stavros Georgopoulos, le joueur « nie l’accusation. Il a affirmé que la plaignante avait 19 ans ».

De son côté, le club d’Olympiakos a publié un bref communiqué lundi soir indiquant « être en attente du jugement de la justice indépendante » et que « tant que l’affaire était en procédure judiciaire, il ne s’exprimerait pas ».

« Olympiakos respecte pleinement la présomption d’innocence », a ajouté le club.

Le Portugais avait été reconnu coupable en 2018 de tentative de meurtre et avait été condamné à 5 ans de prison, alors qu’il jouait à Villareal.

Il a évité cette peine en échange d’une interdiction d’entrer sur le territoire espagnol pendant huit ans en vertu d’un accord conclu en 2020. Il avait aussi reçu une amende de 46.000 euros.

Foot amateur et chez les jeunes