Margaret, grande gagnante à l'Euromillions, décède tragiquement après avoir empoché le jackpot: «Je regrette d'avoir gagné, je n'aurai jamais la paix»

Photos
Margaret, grande gagnante à l'Euromillions, décède tragiquement après avoir empoché le jackpot: «Je regrette d'avoir gagné, je n'aurai jamais la paix»
Capture vidéo YouTube

Il y a huit ans, Margaret Loughrey a remporté le jackpot de 27 millions de livres sterling (314 millions d’euros) à l’Euromillions. Malheureusement, l’Irlandaise est décédée.

Selon les informations de Belfast Live, la police a déclaré que la mort de Margaret n’était pas considérée comme suspecte. C’est ce jeudi 2 septembre vers 10h30 du matin que les services d’urgence ont été appelés dans la maison de Margaret, en Irlande du Nord. « La police a été informée de la mort subite d’une femme dans le quartier de Ballycolman Lane à Strabane le jeudi 2 septembre », a déclaré un porte-parole de la police d’Irlande du Nord. « Une autopsie doit avoir lieu mais à ce stade, la mort n’est pas considérée comme suspecte », a-t-il ajouté.

Capture vidéo YouTube

Margaret était au chômage quand elle a acheté son ticket de loterie. Elle avait expliqué qu’elle s’était rendue à la librairie pour imprimer son CV dans le cadre d’une demande d’emploi, et qu’elle avait « quelques livres supplémentaires » dans son sac à main. « Sous l’impulsion du moment, j’ai joué », avait-elle confié.

Quelque temps après avoir remporté le jackpot, Margaret avait avoué que cette victoire avait « détruit » sa vie. En 2019, soit six ans après avoir reçu ses gains, il ne lui restait déjà plus que cinq millions de livres sur les 27. Elle a expliqué qu’elle avait été victime de nombreux vols dans les colonnes de Irish News. « Je n’aurai jamais la paix tant que je vivrai. Même s’il ne me restait plus un centime, je ne l’aurai. Je regrette d’avoir gagné à la loterie. Bien sûr que oui, j’étais une personne heureuse avant. Je suis un être humain et tout ce que cela a fait, c’est détruire ma vie », expliquait Margaret.

Avant de remporter le jackpot, Margaret vivait de prestations qui lui rapportaient 62 livres (72 euros) par semaine et elle distribuait son argent aux personnes dans le besoin, lit-on dans les colonnes de l’Irish Mirror.