Intempéries: L’évacuation des déchets sur l’autoroute liégeoise désaffectée devrait durer neuf mois

Intempéries: L’évacuation des déchets sur l’autoroute liégeoise désaffectée devrait durer neuf mois
Belga Image

L’évacuation des déchets résultant des inondations de la mi-juillet et ayant été entreposés sur l’A601, autoroute désaffectée en région liégeoise, devrait débuter fin septembre et durer neuf mois. Au total, ce sont 160.000 tonnes de déchets liés aux inondations, dont 90% se trouvent en province de Liège, qui ont été évacués vers des sites de stockage temporaire, a indiqué vendredi la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier, lors de sa visite sur l’A601.

L’A601 est l’un des trois sites de stockage temporaire en région liégeoise. Les deux autres sont situés à Wandre (Wérihet) et Engis. Une réunion avec les intervenants concernés y a été organisée vendredi matin afin de faire le point sur la manière dont l’évacuation des déchets va se dérouler dans les prochaines semaines. La Spaque, qui est chargée de la réhabilitation des sites industriels, a lancé trois procédures de marchés publics pour l’évacuation des déchets sur ces trois sites.

Direction les centres de tri

La ministre Tellier a indiqué que, pour l’ensemble des sites, les objectifs de recyclage étaient meilleurs qu’initialement prévus (30%) et devraient ainsi atteindre 50 à 60 % des détritus. Ceux-ci seront envoyés, par camion puis par voie fluviale, vers les centres de tri agréés.

«La Spaque ajoutera à ces marchés publics des conditions particulières pour veiller à la sécurité, à l’environnement et à la santé des riverains, notamment en matière d’odeur et de salubrité publique par des campagnes de dératisation. Les trois sites seront remis en état une fois les évacuations terminées», a précisé la ministre, ajoutant que les riverains seront avertis du début des opérations et de leur déroulement via toutes-boîtes.

Sur l’A601, le volume de déchets est estimé à 90.000 tonnes. Tous les jours, des camions continuent d’y déverser de nouveaux débris. L’évacuation devrait débuter fin septembre et durer neuf mois, délai estimé pour permettre à la filière tri de continuer à absorber ses volumes habituels sans saturer. La Spaque précise que des mesures seront prises pour contrôler les eaux de ruissellement au niveau des bassins d’orage, l’empoussièrement et le bruit. Les émanations de volatiles seront limitées à l’aide d’un brumisateur mobile.

Sur le site du Wérihet, les évacuations ont débuté à raison de 750 tonnes par jour. La priorité y a été donnée en raison de la présence de riverains immédiats. L’opération devrait être terminée pour le 31 octobre.

Enfin, à Engis, l’évacuation devrait débuter fin septembre et être terminée en décembre.

Notre sélection vidéo