Horeca: un Belge à la coupe du monde de la paella

Sam Giansante et Amanda.
Sam Giansante et Amanda. - D.R.

La World Paella Day Cup est la coupe du monde de la paella. Elle se tiendra le 20 septembre prochain, journée internationale de la paella, à Valence, en Espagne. Quelque 36 chefs internationaux, venant de 20 pays, ont participé, il y a quelques semaines, à la phase préliminaire (qui se faisait en ligne) et qui a permis de retenir les 10 finalistes qui devront venir cuisiner ce plat traditionnel espagnol. Parmi eux, il y a un Belge, Sam Giansante qui, avec son épouse Amanda, a lancé le restaurant Samëlla, à Visé. Un établissement qui a déjà décroché plusieurs prix et distinctions dont une sélection « Pop » de la part du Gault & Millau, le titre de meilleur restaurant espagnol de Wallonie sur Tripadvisor et de restaurant espagnol le mieux côté sur Facebook.

Le 20 septembre prochain, Sam Giansante ira donc avec Amanda à Valence. Ils seront accompagnés d’un ami, Felipe Garcia, restaurateur en région namuroise. « Ils m’aideront pour la préparation », explique Sam qui devra réaliser deux paëllas. La première est la classique d’Andalousie avec poulet et fruits de mer. La seconde sera plus spéciale. « On va y aller au culot avec du butternut, de la sèche, des oignons caramélisés et peut-être du Sirop de Liège. Ça passe ou ça casse », ajoute le chef qui devra faire face à de sérieux concurrents venant d’Uruguay, d’Argentine, des Etats-Unis ou même de Chine et d’Espagne.

Le trio s’envolera pour l’Espagne le 17 septembre. « Pendant le week-end, des visites de la ville sont prévues. La finale aura lieu dans un lieu encore tenu secret. L’année passée, c’était au stade de Valence. Les organisateurs ont promis que ce serait encore plus grandiose cette année ». Dans quel état d’esprit est le chef visétois ? « Je suis fier, évidemment, et pas stressé. J’ai hâte d’y être ».

Le concours se déroulera avec deux demi-finales de 5 chefs. Les gagnants des demi-finales s’affronteront, ensuite, en finale. Le grand vainqueur repartira avec une coupe et le titre de vainqueur de la Coupe du Monde de paella. Quoiqu’il arrive, le Visétois est déjà heureux. « Être finaliste, c’est déjà génial », explique Sam qui espère, à l’image de ses compatriotes italiens à l’Euro de foot, ramener la coupe à la maison.

Notre sélection vidéo