Joël et Stéphanie, miraculés des inondations à Vaux, portent plainte contre leur voisin qui aurait refusé de les secourir!

Joël nous montre ce qu’il reste de sa maison : un tas de briques.
Joël nous montre ce qu’il reste de sa maison : un tas de briques. - F.D.H.

La nuit des inondations, la maison de Joël et Stéphanie, située en bord de Vesdre à Vaux-sous-Chèvremont (Chaudfontaine), a été submergée par les eaux et en même temps, touchée par un incendie qui s’est propagé au départ d’une première maison dans la rue.

Jusqu’au bout, Joël, Stéphanie et leurs deux filles âgées de 27 et 24 ans, ont cru qu’il suffirait de se réfugier à l’étage pour échapper à la montée des eaux. Ils ne se doutaient pas, à ce moment-là, que le feu qui avait éclaté à 3 maisons de là (toutes les maisons sont mitoyennes) allait se communiquer d’une maison à l’autre jusqu’à la leur.

Mais au fil des heures, le feu a atteint leur habitation et la famille n’a plus eu d’autres choix que de se sauver. Mais le niveau de l’eau était devenu trop haut et la force du courant trop forte pour fuir par la route : ils ont donc escaladé un mur à l’arrière, côté jardin, et marché en équilibre à son sommet pour fuir par la maison d’un de leurs voisins. Sauf que celui-ci a refusé catégoriquement d’ouvrir sa fenêtre pour les aider  !

>> Joël raconte le cauchemar qu’ils ont vécu  : « Tout le monde pleurait… »

>> Les Valcaprimontois ont décidé de porter plainte contre leur voisin  !

>> La petite famille a tout perdu dans cette tragédie