Abonnez-vous pour 1€

Jessica s’affiche avec sa femme sur les réseaux sociaux: un homme lui dit de «faire du porno», elle se fait bannir

Jessica s’affiche avec sa femme sur les réseaux sociaux: un homme lui dit de «faire du porno», elle se fait bannir
Facebook/ Dr Jessica Taylor

Le Dr Jessica Taylor, auteure en psychologie, a déclaré sur les médias sociaux qu’elle en avait « ras-le-bol d’être punie » par les plateformes sociales pour avoir dénoncé le harcèlement qu’elle subit de la part de quelques hommes.

Dans une publication sur Facebook, elle avait partagé des photos d’elle et de sa femme en train de s’embrasser alors qu’elles étaient en vacances. Elle a légendé son message : « Moi et ma magnifique femme avons pris la décision la semaine dernière de délibérément nous présenter en tant que lesbiennes ».

Un homme lui demande de « faire du porno » avec sa femme

La plupart des commentaires étaient positifs : « Plusieurs jeunes femmes m’ont dit qu’elles n’osaient pas s’afficher comme lesbiennes par crainte des critiques. Deux d’entre elles m’ont dit que tout le monde associe les lesbiennes au porno et qu’elles préfèrent donc ne pas dire aux gens qu’elles le sont. Cet effacement des femmes qui aiment les femmes doit cesser – et cela se termine en se montrant et en étant visible de tous ».

Pourtant, un commentaire d’un homme est ressorti. Il lui disait « de faire du porno avec sa femme ». Après avoir répondu qu’il était « dégoûtant », elle a été bloquée pendant 24 heures pour violation des normes communautaires de Facebook sur le harcèlement et l’intimidation. Elle ajoute à nos confrères de Metro : « Il y a quelques années, j’ai été bannie de Twitter pour la même raison. Un homme m’a tweeté qu’il allait me violer, alors j’ai répondu en le traitant de ’lâche’ et j’ai été bannie pendant 24 heures. »

Pas de sanction

S’adressant à Metro, elle a déclaré : « Les hommes peuvent m’envoyer ce qu’ils veulent et quand je les dénonce, rien n’est fait. Mais ils me dénoncent pour leur avoir dit d’aller se faire voir et je suis bannie immédiatement. C’est dégoûtant. »