«Matrix: Resurrections», la bande-annonce qui donne la fièvre

Vidéo
Non, Neo n’est pas de retour dans «Matrix 4», c’est l’informaticien Thomas A. Anderson que retrouve d’abord Keanu Reeves! © Warner Bros.
Non, Neo n’est pas de retour dans «Matrix 4», c’est l’informaticien Thomas A. Anderson que retrouve d’abord Keanu Reeves! © Warner Bros.

On ne sait pas pour vous, mais la première bande-annonce de « Matrix : Resurrections », nous apparaît comme la plus alléchante de l’année ! Partant très calmement d’une séance chez le psy (joué par Neil Patrick Harris) d’un Neo en vrac, elle grimpe sur fond de « White Rabbit » de Jefferson Airplane, dans un crescendo fiévreux qui convoque tous les symboles de la saga.

Il y a le chat noir annonceur de la sensation de « déjà-vu », il y a la mise en abyme avec le premier « Matrix » entraperçu diffusé dans un cinéma, et bien sûr les petites pilules susceptibles d’envoyer Keanu Reeves, alias Neo, au fond du terrier, comme Alice au pays des Merveilles… Mais bien sûr, il y a le retour aussi de Trinity (Carrie-Anne Moss) et de Morpheus (Laurence Fishburne). La sainte alliance est recomposée !

Morpheus revient dans «Matrix: Resurrections», toujours incarné par Laurence Fishburne. © Warner Bros.
Morpheus revient dans «Matrix: Resurrections», toujours incarné par Laurence Fishburne. © Warner Bros.

Trinity (Carrie-Anne Moss), la meilleure raison de se battre pour Neo dans «Matrix: Resurrections». © Warner Bros.
Trinity (Carrie-Anne Moss), la meilleure raison de se battre pour Neo dans «Matrix: Resurrections». © Warner Bros.

Dans un univers ou les Rewind, les arrêts sur images et les accélérations sont monnaie courante, voir l’histoire repartir a priori de zéro n’a rien de surprenant. Trinity et Morpheus ne semblent avoir jamais connu Neo. Sont-ils seulement encore Trinity et Morpheus ? Neo lui-même est redevenu l’informaticien Thomas A. Anderson. Peut-il seulement encore repasser de l’autre côté du miroir ?

Lana Wachowski, désormais seule aux commandes, a concocté une intrigue qui risque bien de nous mettre la tête à l’envers ! Avec aussi des scènes spectaculaires, pour une véritable résurrection. A voir en salle dès le 15 décembre.

Notre sélection vidéo