La fin du masque obligatoire? De Croo est pour, Yves Van Laethem contre: «S’en passer maintenant serait une erreur, il ne faut pas l’abandonner»

La fin du masque obligatoire? De Croo est pour, Yves Van Laethem contre: «S’en passer maintenant serait une erreur, il ne faut pas l’abandonner»
Belga

Actuellement, les règles sont claires. Le masque est notamment obligatoire dans les magasins et les centres commerciaux, les transports en commun, les gares, les salles de conférences, les bibliothèques ou encore les lieux de culte. Mais les Belges vont-ils pouvoir laisser le masque en poche dans les prochaines semaines ?

Interrogé dans le 13h de VTM ce dimanche, le Premier ministre, Alexander De Croo, s’est montré très clair... et a plaidé pour des assouplissements en la matière. « Dans les endroits où les gens sont proches les uns des autres et dans les locaux peu aérés, il me semble prudent de garder le masque buccal. Par exemple dans les transports en commun », a lancé le Premier ministre. « Dans les endroits où la distance est possible et où l’on sait que la grande majorité des gens sont vaccinés, nous pourrons prendre la décision d’abolir le masque buccal. ».

>> Le professeur Yves Van Laethem n’est pas de cet avis : « S’en passer maintenant serait une erreur. »

>> L’infectiologue Erika Vlieghe s’est aussi montrée sceptique : « Il est trop tôt pour abroger complètement l’obligation de porter un masque. »

>> Bart De Wever n’est pas favorable à la suppression de toutes les mesures : « Nous sommes demandeurs d’une formule avec Covid safe ticket pour le monde de la nuit. »