Abonnez-vous pour 1€

Pour Sammy Mahdi, «la vaccination obligatoire des demandeurs d’asile pourrait être sur la table»

Pour Sammy Mahdi, «la vaccination obligatoire des demandeurs d’asile pourrait être sur la table»
Belga Image

Le mandataire CD&V répondait à une polémique lancée par le bourgmestre de Coxyde Marc Vanden Bussche (Open Vld), inquiet de l’impact sanitaire de l’ouverture progressive de 300 places d’accueil pour demandeurs d’asile dans l’ancienne base militaire de sa commune.

Cette ancienne base est parfois utilisée par l’agence fédérale Fedasil lorsqu’elle manque de places d’accueil, ce qui est le cas depuis qu’elle a perdu près de 1.000 places dans son réseau à la suite des inondations survenues en Wallonie. Certaines de ces places servent au relogement de familles sinistrées. Dans le même temps, la hausse des demandes d’asile en Belgique, les opérations de rapatriements d’Afghanistan et la réinstallation de réfugiés syriens nécessitent également de nouvelles places, selon l’agence fédérale.

«Chaque personne qui arrive à Bruxelles au Petit-Château (le centre d’arrivée pour demandeurs de protection internationale en Belgique, NDLR) est soumise à un test covid et, le cas échéant, placée en quarantaine», a rappelé M. Mahdi. «Nous essayons aussi de vacciner autant de demandeurs d’asile que possible. Certains centres d’accueil affichent un taux de vaccination de plus de 80%, mais il en y en d’autres aussi...»

Le secrétaire d’État souhaite passer à la vitesse supérieure. «En ce qui me concerne, la vaccination obligatoire des demandeurs d’asile peut être mise sur la table», a-t-il dit. Le ministre flamand de la Santé, Wouter Beke (CD&V), avait déjà dit cet été que la vaccination obligatoire de la population n’était pas un tabou à ses yeux, même si elle posait encore beaucoup de questions.

Notre sélection vidéo