Bourde du cimetière à Evere: les tombes du frère de Salah Abdeslam et de deux autres djihadistes rendues identifiables pendant quelques jours

Illu
Illu - Belga

Le procès des attentats de Paris fait l’actualité de tous les médias. Brahim Abdelsam, Bilal Hadfi et Chakib Akrouh, trois des terroristes belges du 13 novembre 2015, sont morts dans ces attentats. Ils sont depuis enterrés au cimetière multi-confessionnel situé à Evere, où leur tombe a été anonymisée pour éviter tous problèmes.

Néanmoins, selon la RTBF, l’anonymat des caveaux a été rompu durant quelques jours. À la suite d’une erreur, le frère de Salah Abdeslam et les deux autres djihadistes belges ont pu être identifiés sur un fichier localisant les tombes de plus de 5.000 personnes décédées. Tout un chacun ayant ces informations pouvait donc localiser l’endroit exact où se trouvaient les tombes.

« Il s’agit d’une regrettable initiative du personnel. Je souhaite l’anonymat de ces tombes. Je vais faire en sorte que ce soit supprimé, en tout cas les noms des personnes concernées », a déclaré Hicham Chakir, président de l’intercommunale d’inhumation en charge du cimetière bruxellois.

Notre sélection vidéo