Abonnez-vous pour 1€

Fraudes électorales à Neufchâteau: les devoirs complémentaires demandés par Dimitri Fourny refusés, vers un procès en 2022

Dimitri Fourny fait partie de la vingtaine d’inculpés dans ce dossier.
Dimitri Fourny fait partie de la vingtaine d’inculpés dans ce dossier. - Belga

Trois ans après les élections communales, le volet pénal de l’affaire des suspicions de fraudes électorales à Neufchâteau va enfin connaître un coup d’accélérateur. Le dossier a été examiné le 8 mars dernier devant la chambre du conseil de Mons. Mais il a finalement été remis. Des devoirs d’instruction complémentaires avaient en effet été sollicités durant l’audience par le conseil de l’ancien bourgmestre de Neufchâteau Dimitri Fourny, ce qui avait poussé la chambre du conseil à remettre l’affaire sine die.

Selon nos informations, cette demande de devoirs complémentaires, que l’ancien député-bourgmestre chestrolais a introduit en son nom personnel, a été refusée par le juge d’instruction. Dimitri Fourny et son conseil ont alors fait appel devant la chambre des mises en accusation, qui a elle aussi refusé que ces devoirs soient exécutés. Suite à ce refus, une nouvelle date a été fixée pour l’audience devant la chambre du conseil de Mons.

>> Les parties se retrouveront au tribunal montois le 22 novembre prochain, a-t-on appris à bonne source.

>> L’affaire est complexe et épineuse et nécessitait que des ténors du barreau s’y attaquent  !

Notre sélection vidéo