Abonnez-vous pour 1€

Joseph, blessé au couteau par Lydie à Tertre, finit dans le coma: «Cette mère apeurée n’avait d’autre choix que de se défendre, elle et les enfants»

Joseph montre les cicatrices des opérations qu’il a dû subir après le coup de couteau.
Joseph montre les cicatrices des opérations qu’il a dû subir après le coup de couteau. - G.M.

Deux versions s’affrontent en fait au sujet de ce qui a été qualifié de tentative de meurtre. Aux yeux du parquet, l’intention homicide pose question. Côté défense, Me Quentin Dufrane plaide l’acquittement pour cause de légitime défense, et à titre subsidiaire l’excuse de la provocation.

Joseph, alors âgé de 41 ans, a reçu la lame d’un couteau de cuisine à la base du cou, côté droit. Il a été emmené au CHU Tivoli : ses jours étaient de prime abord en danger. « J’ai subi 15 jours de coma », confie-t-il à la sortie du tribunal. « La plaie m’a occasionné une hémorragie interne. Les médecins ont dû m’ouvrir le thorax, écarter des côtes, afin de me retirer un litre et demi de sang. La première opération a duré cinq heures trente. Elle a été suivie de deux autres opérations. Un stent m’a été introduit dans l’avant-bras droit. Au bout de 22 jours d’hospitalisation, j’ai regagné mon domicile. Je subis encore des séquelles : parfois je vais bien, parfois pas. Je ne sais plus faire de vélo, de football. J’ai mal au dos. Parfois je ne sais plus bouger, parler. Ça vient comme ça… »

Lydie et Joseph ont deux versions bien différentes de ce qu’il s’est passé: les voici

L’avocat de Lydie plaide la légitime défense  : « Cette mère apeurée n’avait d’autre choix que de se défendre, elle et les enfants »

Notre sélection vidéo