Abonnez-vous pour 1€

Trois Lillois poursuivis pour une rixe au couteau à Bruxelles, des zones floues persistent: «La victime a pu se poignarder elle-même en chutant»

Dans l’axe surnonmé «rue des Pittas».
Dans l’axe surnonmé «rue des Pittas». - L.L.

Trois suspects d’une tentative de meurtre sur les cinq condamnés par défaut en 2019, ont formé opposition au jugement rendu par le tribunal correctionnel de Bruxelles, ce mardi. Ayoub E.G., Anas E.O. et Amine G. ont été condamnés à 7 ans de prison pour les deux premiers et à cinq ans pour le dernier.

Les cinq protagonistes du dossier et deux amies étaient venus de Lille pour passer la soirée à Bruxelles. Alors qu’ils se trouvaient dans une boîte de nuit, un homme aurait eu un comportement plus qu’inadéquat avec leurs copines. En l’espèce, il aurait tenté de soulever les jupes des jeunes femmes et de glisser sa main sous leur sous-vêtement. Une dispute a éclaté entre les cinq suspects et l’homme en question aux alentours de 6h du matin, rue du Marché aux fromages.

Les images de vidéosurveillance en rue ont été analysées: voici ce qu’il en ressort

L’avocat de deux des Lillois met en avant des zones floues dans l’affaire  : « La victime a très bien pu se poignarder elle-même en chutant »

Notre sélection vidéo