Abonnez-vous pour 1€

Inondations: la Région wallonne mobilise 2,5 milliards d’euros, voici toutes les mesures décidées pour venir en aide aux sinistrés!

Inondations: la Région wallonne mobilise 2,5 milliards d’euros, voici toutes les mesures décidées pour venir en aide aux sinistrés!

Deux milliards et demi d’euros ! C’est la somme que la Wallonie va consacrer au plan présenté ce mercredi par le gouvernement wallon, à l’issue de plusieurs jours de séminaire. Un véritable plan d’aide et de reconstruction. Un chiffre pour rappeler l’ampleur de la catastrophe qui a touché la Wallonie en juillet : entre les inondations des 14, 15 et 16 juillet, et les dégâts causés par les fortes précipitations du 24 juillet, 209 communes sur les 262 que compte la Wallonie ont été touchées, à des degrés divers.

Catégories

La Wallonie a réparti ces communes en quatre groupes : la catégorie prioritaire, avec plus de 30 % des bâtiments sinistrés. Il s’agit de Limbourg, Pepinster et Trooz, toutes trois en province de Liège. À Trooz, insistait le ministre-président Di Rupo, près de 50 % des bâtiments ont été sinistrés. La catégorie 1 comprend huit communes : Chaudfontaine, Esneux, Eupen, Liège, Rochefort, Theux et Verviers. La catégorie 2 reprend 28 communes ; la 3, 171 communes.

Retrouvez le plan de reconstruction pour la Wallonie ICI.

Rien que pour réparer les dégâts subis par 42.000 à 45.000 foyers wallons sinistrés et pourtant bénéficiaires d’une assurance (lire par ailleurs), la Wallonie va consacrer 990 millions d’euros, a révélé Elio Di Rupo. Avec tous les autres coûts, la Wallonie va donc mobiliser 2,5 milliards, alors que le budget wallon a déjà été mis à rude épreuve par le Covid.

Financement

Pas de quoi cependant entamer la bonne humeur du ministre du Budget, Jean-Luc Crucke, qui nous a détaillé d’où viendraient les sommes. Tout en faisant appel à la solidarité fédérale. Un milliard viendra d’un préfinancement fait par les assureurs, qui prêteront cette somme, à un taux de 0 %, un prêt remboursable sur 10 ans après 2024. Deuxième moyen de mobiliser de l’argent : 800 + 200 millions qui sont des transferts du plan de relance pour la Wallonie, « des transferts de politiques dans le plan de relance sur des cibles dans les communes sinistrées », précise M. Crucke. La Région pourra aussi compter sur le Fonds de solidarité européen, pour 100 millions, sur un prêt de 300 millions de la BEI (Banque européenne d’investissement), dont le dossier a été rentré, et enfin, pour 150 millions, des rentrées de propriétaires privés suite aux réparations de berges qui seront financées par la Région. Total : 2,5 milliards. Mais ces chiffres restent sans doute provisoires et pourraient encore évoluer.

► Habitants, entreprises, commerçants, acteurs du non-marchand, agriculteurs… : les aides seront destinées à de nombreuses catégories de sinistrés  !