Abonnez-vous pour 1€

Les élèves nés en 2010 sont la cible de harcèlement depuis la rentrée à cause d’un challenge TikTok: «Ma fille craint d’aller à l’école»

Les élèves nés en 2010 sont la cible de harcèlement depuis la rentrée à cause d’un challenge TikTok: «Ma fille craint d’aller à l’école»
Belga

La Voix du Nord a mis en lumière cette triste nouvelle tendance apparue sur TikTok chez nos voisins français. Une mère de famille a posté un tweet en s’interrogeant. « Ma fille craint d’aller au collège lundi car les enfants nés en 2010 seraient la cible d’insultes. Ce serait un challenge Tiktok (ou toc toc). Ça vous parle ? », se demande Anne.

Sa fille, Julie, explique que ce harcèlement envers les jeunes de son âge s’est généralisé : « Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, mais je vais au skate park régulièrement et les plus grands n’arrêtent pas de nous dire, que nous, les 2010, on va se faire frapper et insulter en allant à l’école à cause de vidéos qu’ont fait d’autres personnes nées en 2010 sur TikTok. »

En cherchant bien, oui, les « 2010 » comme ils sont appelés sur les réseaux sociaux, sont bien victimes de propos dégradants et insultes. Une simple « guégerre » de génération, les 2007, 2008 ou 2009 profitant de l’arrivée de cette génération, qui a 10-11 ans donc, pour se la jouer « grand » ? Peut-être mais le mouvement n’est pas toujours bon enfant.

Sur TikTok aussi, le mouvement #Anti2010, né il y a quelques mois semble particulièrement vigoureux ces derniers jours avec des vidéos imitant les looks forcément nazes des « nés en 2010 » et appelant les jeunes à « afficher les tenues des 2010 les plus moches » et à « énerver tous les sixièmes ». Parmi les éléments symbolisant les fameux 2010, Fortnite, un jeu considéré comme utilisé par les plus jeunes, parfois appelés les « Fortkids » et les pop it, ces répliques colorées en silicone des papiers bulle qui ont déferlé chez les moins de 12 ans cet été.

Derrière, notamment, une chanson et une vidéo « Pop It Mania », dans laquelle les deux jeunes filles chantent la mode des Pop It et scandent « nées en 2010 et déjà sur toutes les tendances », qui a été vue plus de 4 millions de fois et a généré un important « bad buzz » : elle a été likée (pouce en l’air) par 55.000 internautes et dislikées (pouce en bas) par 281.000 d’entre eux et les commentaires sous la vidéo ont carrément été désactivés.

« C’est vrai qu’on aime bien les charrier sur les réseaux soci aux », témoigne Matteo, né en 2008 et qui rentre en quatrième, « parce qu’ils ne maîtrisent pas encore bien les codes et qu’ils ont parfois des goûts de petits, comme Fortnite ou les pop-it, mais ça va parfois trop loin quand certaines les insultent », explique Matteo à la Voix du Nord.