Abonnez-vous pour 1€

L’ensemble de la province de Liège placé en phase d’alerte 4: voici les changements que cela pourrait impliquer!

L’ensemble de la province de Liège placé en phase d’alerte 4: voici les changements que cela pourrait impliquer!
Belga image

Cette décision intervient dans un contexte sanitaire spécifique, puisque de nombreuses villes et communes (Liège, Seraing, Herstal, Verviers, Dison…) figurent parmi les moins bien classées au niveau de la vaccination.

Cette phase se déclenche automatiquement quand un territoire dépasse le seuil de 100 contaminations par 100.000 habitants quotidiennement au cours des 14 derniers jours. Le RAG aurait donc demandé à la province de prendre des mesures complémentaires pour freiner les contaminations.

Le taux de vaccination des Liégeois est en outre le plus bas en Wallonie (76,5 % d’entre eux sont entièrement vaccinés). Le RAG aurait donc demandé à la province liégeoise de prendre des mesures complémentaires pour freiner les contaminations.

Pass sanitaire étendu ?

En conséquence, le Covid Safe Ticket pourrait bientôt être mis en place pour certaines activités et secteurs et certaines mesures supplémentaires pourraient être prises dans la province, notamment au niveau des écoles.

Concrètement, passer en alerte 4 peut avoir une incidence dans la vie quotidienne des entités concernées. Ces actions et mesures sont prises de préférence au niveau local, dans la mesure du possible, en concertation avec les agences de santé régionale et avec une attention particulière pour les personnes vulnérables. Les mesures peuvent également être supprimées progressivement sur la base des critères définis pour chaque niveau d’alerte. Des équipes d’intervention peuvent être déployées pour évaluer la situation sur le terrain et proposer des mesures ou leur assouplissement.

Par exemple, il peut être décidé de faire passer les écoles du code jaune au code orange. Il appartient au ministre de l’enseignement de prendre cette décision, en consultation avec les autorités locales. Mais selon nos informations, aucune décision de ce type n’est prise en considération actuellement au niveau de l’enseignement.

En théorie, des mesures fédérales supplémentaires peuvent également être prises dans le cadre des niveaux d’alerte 3 et 4. Si la situation évolue défavorablement dans une commune donnée, la cellule de crise locale peut être invitée à se réunir pour analyser la situation et, si nécessaire, prendre des mesures supplémentaires.